vendredi , 19 octobre 2018

Guinée : quelques 2000 policiers à l’intérieur contre 11 000 à Conakry

Quelques semaines après sa prise de fonction à la tête du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, Abdoul Kabèlè Camara a entamé ce mardi 23 Février une tournée de prise de contact dans les différents commissariats et unités de protection civile en compagnie d’une forte délégation de son cabinet ministériel, des hauts cadres de la direction nationale de la police et de la protection civile.

La première étape de cette tournée marathon fut le commissariat spécial du Port autonome de Conakry (PAC), un endroit géographiquement stratégique que Monsieur le ministre a tenu à visiter afin de s’enquérir des réalités du terrain. Ensuite le périple de Monsieur le Ministre, en compagnie de sa « troupe » l’a conduit respectivement à la Direction Centrale de la Surveillance Territoriale (DCST).

Le Ministre et sa suite se sont rendus par la suite au commissariat urbain de Boulbinet. La Direction Centrale de la Police Judiciaire fut la quatrième étape. Non loin de là, se trouve le commissariat central de Kaloum qui fut la cinquième étape avant que le Ministre et sa suite ne se rendent au commissariat spécial des chemins de fer, ainsi qu’au commissariat spécial de la sécurité routière de Kaloum d’où il a annoncé pour très bientôt la tenue d’une journée sur la police routière.

Après quelques minutes d’échanges avec les agents de la routière, la délégation ministérielle de la Sécurité et de la protection civile s’est rendue à la direction de la sureté urbaine de Conakry d’où elle a visité la 7e unité de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) et l’hôpital de la police. Cette visite de terrain du Ministre Abdoul Kabèlè Camara a pris fin par la visite du commissariat urbaine de Coronthin et de la direction de la protection civile du même quartier.

Partout dans ces différents services de sécurité et de protection civile, les responsables ont pointé du doigt leur sous-équipement, le manque de locaux adéquats, le manque de moyens logistiques et financiers nécessaires à l’accomplissement de leurs tâches mais aussi et surtout, le manque de formation du personnel.

En retour, Abdoul Kabèlè Camara les a tout d’abord transmis les salutations et les encouragements du Chef de l’Etat le Pr Alpha Condé tout en les appelant à plus de vigilance et d’engagements dans le travail. Par ailleurs, il s’est réjoui de la synergie de travail entre les différents corps qui œuvrent dans la sécurisation des citoyens et de leurs biens (police, gendarmerie et douane). Par conséquent, le Ministre Kabèlè a instruit les agents de la police et de la protection civile à continuer le travail de la réforme des services de sécurité jusqu’à son aboutissement complet. Il a insisté sur le respect de la hiérarchie et de la chaine de commandement.

Pour répondre aux nombreux problèmes évoqués par le commandement de la police et de la protection civile, Abdoul Kabèlè Camara a dit qu’une programmation sera bientôt faite pour inclure toutes les demandes en vue de résoudre progressivement le manque à gagner notamment infrastructurel, d’équipements et de l’amélioration des conditions de vie des agents. Mais pour ce faire, il faut que la rigueur et la discipline règnent et que les agents suivent à la lettre les instructions données surtout concernant leur affectation dans les villes, préfectures et sous-préfectures du pays. Désormais tout agent qui refusera d’aller l’intérieur du pays après mutation sera purement et simplement radié de l’effectif a-t-il lancé aux agents. Car selon lui, il est inadmissible que la police toute catégorie confondue ait un effectif de 13 mille hommes et que 11 mille d’entre eux soient à Conakry pendant que les villes de l’intérieur dans leur majorité, sont sevrées d’agents de sécurité et de la protection civile.

Pour terminer, Abdoul Kabèlè Camara a martelé que la formation serait le leitmotiv de son département à l’endroit de cette corporation jusqu’à ce que la police guinéenne soit une police assez performante au service exclusif de ses citoyens.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*