mardi , 11 décembre 2018

Grève syndicale : quand Abdoulaye Sow tacle le ministre Abdoulaye Yéro Baldé

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, était dans la délégation de la BCRG qui ordonnait tôt ce matin l’ouverture des sièges des banques commerciales à Conakry. Une présence qui a dérangé les syndicalistes des banques.

 

Dans les revendications syndicales tous les coups sont bons pour faire fléchir son vis-à-vis. Et ce n’est pas le tout nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique M. Baldé qui dira le contraire. Abdoulaye Yéro Baldé faisait partie de la délégation de la Banque centrale conduite par le Gouverneur Louncény Nabé en personne qui a demandé et obtenu l’ouverture obligatoire des banques primaires.

 

Mais la Fédération syndicale autonome des banques, assurances et microfinances de Guinée n’a pas vu sa présence d’un bon œil. Selon son secrétaire général Abdoulaye Sow, M. Baldé devait plutôt s’occuper de la gestion du secteur éducatif où les problèmes foisonnes aussi.

 

D’après le syndicaliste, le ministre ne doit plus se considéré comme Premier vice-gouverneur de la Banque centrale. « Occupez-vous de l’éducation où les enseignants aussi ont abandonné les cours », a-t-il lancé.

 

Imperturbable, l’intéressé a répondu par deux phrases. « Ceux qui veulent observer la grève peut le faire. Mais ceux qui veulent travailler doivent aussi travailler ».

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*