vendredi , 16 novembre 2018

Nouhou Baldé (Administrateur général de Guineematin.com)

Je pense que oui ! l’essentiel du message est passé. Dans un premier temps, à mon avis, il fallait montrer que la presse guinéenne est unie dans cette démarche. Que c’est tous les médias, tous les patrons, tous journalistes qui sont unis pour se constituer partie civile dans cette affaire.

 

Et mettre la pression sur les autorités notamment judiciaires, pour dire que nous voulons Justice et maintenant. Je pense que c’est un message très fort qui est compris. Surtout qu’il y a une journée sans presse.

Êtes-vous rassurés donc par les promesses du ministre de la Justice et Garde des sceaux ?

Pas parce qu’il l’a dit. Honnêtement, il a toujours promis ça. Je ne me rappelle pas une seule fois avoir entendu une autorité, surtout le ministre de la Justice, estimer que ce dossier est classer ou négligeable. Ils ont toujours clamé haut et fort que Justice sera rendue et au fil du temps, nous nous rendons compte que ce n’est pas fait.

Mais l’unité d’action qui est là, la dynamique qu’on a réussi à construire, réussira à mettre suffisamment de pression pour que les gens sache qu’on ne peut pas badiner avec cette affaire et que Justice sera rendue très rapidement.

 

Propos recueillis à la fin de la marche blanche des journalistes par Elie Ougna


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*