mercredi , 20 mars 2019

Guinée : grève générale et illimitée en vue

L‘inter-centrale syndicale CNTG-USTG a publié lundi 1er février un avis de grève qui entre en vigueur le lundi 15 février. L’annonce est faite suite à « l’échec » des pourparlers entre les deux centrales syndicales, le gouvernement et le patronat.

 

C’est Mamady Mansaré, Porte-parole des deux centrales syndicales qui a annoncé la décision. Selon lui la grève est envisagée parce que le gouvernement fait preuve de mauvaise foi dans les négociations. Et une fois le mouvement déclenché, il ne sera suspendu que si le gouvernement accède à leur demande.

 

« Si nous allons en grève, l’inter-centrale syndicale ne suspendra sa grève qu’après application stricte et rigoureuse de l’ensemble des points inscrits dans l’accord 2015 », a-t-il dit.

 

L’avis de grève s’appuie sur les revendications relatives à la baisse du prix du carburant à 5000 francs guinéens le litre, l’application immédiate de la nouvelle grille salariale, la revalorisation substantielle de la pension de retraite.

 

Les syndicalistes exigent aussi la suppression des barrages non conventionnels,  l’élaboration des conventions collectives pour la presse privée, le secteur de la santé. Ils demandent aussi entre autres l’allocation de leurs subventions annuelles.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*