jeudi , 12 décembre 2019

La Guinée signe une convention d’exploitation de bauxite avec Alufer Mining

Le gouvernement guinéen, à travers le ministre des Mines et de la Géologie, a signé lundi 1er février avec Alufer Mining Ltd, une convention minière relatif au projet de bauxite de Bel Air dans la préfecture de Boffa.

 

Le gisement qui fait l’objet de la signature de la convention contient 146 millions de tonnes. Selon le ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba, ce gisement est à 15 kilomètres de la côte, à Douprou, dans Boffa.

 

Le projet sera développé en deux phases. La première phase portera sur une production de 5 millions de tonnes par an à partir de 2017 et nécessitera un investissement de 185 millions de Dollars US, selon le ministre Magassouba. Quant à la second phase, elle visera une production de 10 millions de tonnes par an cinq ans à compter de 2017.

 

Le projet de bauxite de Bel Air va créer environ 3 000 emplois directs et indirects. Les revenus pour l’Etat provenant de la première phase du projet dépasseront 570 millions Dollars US, d’après le ministre.

 

« La signature de cette convention s’inscrit dans le cadre de l’accélération du processus de développement des projets miniers avec pour objectif une croissance soutenue et la diversification de notre économie », a déclaré le ministre de l’Energie.

 

Le PDG d’Alufer Mining Ltd, Bernard Pryor a s’est dit heureux de l’aboutissement de dix années de négociations avec les autorités guinéennes. Il a réaffirmé la position de sa compagnie à développer un projet minier de première importance dans le monde. »La signature de cette convention est un moment important pour les deux parties, C’est une étape décisive pour Alufer et la Guinée de développer le secteur minier, de créer d’emplois et de générer des revenus importants », a-t-il dit.

 

Bernard Pryor a réitéré que le projet va démarrer cette année avec la construction de la mine. La production commencera en 2017.

 

Le Premier ministre Mamady Youla a promis pour sa part de tout mettre en œuvre afin d’accompagner Alufer dans l’exécution de son projet. Il a invité les communautés locales à offrir une collaboration franche à l’investisseur. « Ce projet s’inscrit dans la droite ligne des priorités définies par le chef de l’Etat. Ce projet attire des investisseurs, donne de la visibilité à notre pays », a-t-il signifié. « Ce projet est une avancée majeure », a ajouté Mamady Youla.

Le Chef du gouvernement a invité les populations de Boffa à ne pas mettre en péril la vie du projet. « Je vous invite à accompagner le projet, à faire en sorte qu’il puisse voir le jour, qu’il puisse grandir, et bénéficier à notre communauté. Quand il y a un projet on peut espérer avoir des bénéfices mais lorsqu’il n’y en a pas, il n’y a pas de bénéfice », a-t-il rappelé.

 

Kaloumpresse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*