lundi , 10 décembre 2018

Jean-Marie Doré est mort

Le président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) est mort dans la nuit dernière des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille.

 

Né en 1939 (selon Wikipédia) à Bossou, préfecture de Lola, dans le sud de la Guinée, Jean-Marie Doré a la réputation d’être un grand homme politique. Avec les feus Siradiou Diallo, Bah Mamadou, et l’actuel président Alpha Condé, il a dirigé l’opposition guinéenne sous le régime Conté.

 

Il a été nommé Premier ministre en 2010 pour finaliser la transition après la répression sanglante de 2009 et l’exil à Ouagadougou de Moussa Dadis Camara en décembre de la même année.

 

Il siégeait à l’Assemblée nationale depuis 2013 en tant que « Non aligné » mais sous les couleurs de son parti UPG.

 

Les rumeurs annonçant la disparition de Jean-Marie Doré avaient circulé mardi avant qu’elles ne soient démenties par ses proches. Croyant en ces rumeurs, le vice-président de l’UFDG Bah Oury avait tweeté : « Avec la disparition du PM Jean Marie DORE, c’est un monument de la politique guinéenne qui disparait.  Jean Marie Doré a été l’Edgard FAURE de la politique guinéenne, rusé, talentueux, cultivé, imprévisible et calculateur ». Le post avait par la suite été supprimé et l’opposant s’était rendu dans la famille de Doré pour lui souhaiter « longue vie ».

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*