samedi , 19 octobre 2019

Après les attaques de Bah Oury, Cellou Dalein riposte

C’est la réponse du berger à la bergère en quelque sorte. Au lendemain du retour à Conakry du vice-président de l’UFDG Bah Oury et de la tenue de ses propos dénonçant des comportements contraires à l’esprit du parti, le président Cellou Dalein Diallo est intervenu par voie de presse pour remettre les pendules à l’heure.

 

« Je suis le président du parti ». C’est par cette phrase que l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo a introduit ses propos sur RFI ce lundi matin. « Il ne faut pas que les frustrations personnelles remettent en cause l’existence de cette force politique. Beaucoup ont même donné leur vie pour la crédibilité de cette force politique », a-t-il rappelé.

 

Dans un message qui parait clair et précis, le Chef de l’UFDG a indiqué qu’il préfère appeler au rassemblement que de répliquer aux attaques de Bah Oury.  Car, dit-il, l’enjeu c’est d’abord l’unité et la crédibilité du parti.

 

En s’adressant dimanche 24 janvier aux militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Bah Oury, a fustigé des traitrises. Il s’est dit « incarnation d’une dynamique d’unité au sein de la formation politique. « Je jure que les calomnies, les mensonges qui sont dans nos rangs, vont dans le sens de la destruction de l’unité et ceux qui font ça jouent contre l’unité de l’UFDG. Ceux qui insultent les militants et des responsables de l’UFDG, ceux qui racontent des mensonges et du n’importe quoi contre un ou des dirigeants de l’UFDG vont dans le sens de la désunion de l’UFDG. Ce sont des ennemies de l’UFDG », a-t-il affirmé.

Pour sa part, Cellou Dalein Diallo a déploré ce qu’il appelle des propos discordants au sein du parti. Pour lui, il faut que la formation parle un même discours. Et qu’il est inadmissible d’avoir une position du président et une autre du vice-président. « C’est le désordre », a-t-il résumé. Et de prévenir : « Je n’accepterai pas le désordre. Je suis ouvert pour le débat, pour les concertations que chacun s’exprime. On tirera les conséquences ».

 

Par Elie Ougna

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*