dimanche , 21 octobre 2018

Energie : la Guinée et CWE signent le contrat de construction du barrage de Souapiti

Le gouvernement de la Guinée, à travers le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Syllla, a signé mercredi 20 janvier avec China International Water & Electric (CWE), le contrat de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti.

 

Selon les termes de ce contrat, le coût de construction du barrage est estimé à 1,3 milliards de dollars US. Le contrat prévoit que 85% de ce coût soit financés par les partenaires et 15% par le gouvernement guinéen.

 

Les travaux seront supervisés par TRACTEBEL ENGINEERING GDF SUEZ, un ingénieur conseil français qui a supervisé les travaux de Kaléta. L’ouvrage sera livré au bout de 58 mois.

 

Le ministre de l’Energie a salué l’engagement du Chef de l’Etat Alpha Condé à électrifier la Guinée. En signant le document, il a affirmé que la pose de la première pierre de ce barrage le 22 décembre, a été suivie du démarrage des travaux. Ce qui a permis à date, selon lui, la réalisation de 4 kilomètres de route dans la cadre de la réalisation du projet.

 

« Nous avons réussi à finaliser le contrat et les annexes qui l’accompagnent. Aujourd’hui, comme le 22 décembre dernier, est jour historique qui restera définitivement dans notre histoire contemporaine », a-t-il affirmé.

 

Le ministre Cheick Taliby Sylla a indiqué que la finalisation de Souapiti permettra à la Guinée d’atteindre l’indépendance énergétique. Car d’après lui, la production de cet ouvrage, estimée à 515 mégawatts, viendra s’ajouter à celle de Kaléta qui est de 240 mégawatts. A terme, à-t-il dit, la Guinée pourra exporter une partie de sa production énergétique vers à destination de la sous-région, grâce à un système d’interconnexion. « A partir de 2019 la Haute Guinée  verra bien l’énergie de Kaleta et de souapiti. La Basse Guinée et la Moyenne guinée seront déjà desservi. La Haute Guinée et la Guinée forestière aussi seront approvisionnées en énergie à partir du système Souapiti-Kaleta », a dit le ministre.

 

Pour sa part,  le vice-président de China International Water & Electric Corp, Chen Xianwnoi, a promis de tout mettre en œuvre pour finir les travaux dans le délai contractuel. Il a appelé au soutien du gouvernement et du peuple de Guinée pour leur permettre d’atteindre cet objectif.

 

Tout en souhaitant plein succès à tous les acteurs impliqués dans ce projet majeur, l’Administrateur général des Grands projets, Mamady Condé, présent à la cérémonie de signature du contrat, a invité l’ensemble des parties à respecter la date du 1er avril retenue pour le lancement des travaux.

 

On rappelle que Souapiti est le plus grand projet énergétique jamais engagé en Guinée.  Situé à 170 kilomètres de Conakry dans la préfecture de Dubréka,  il aura une hauteur de 116 mètres sur terrain naturel et d’une longueur de 1125 mètres à la crête, selon les études de faisabilité.  Le barrage aura une retenue d’eau de 320 km² et une chute normale de 100 mètres. Il sera doté d’une centrale de production semi-enterrée, équipée de cinq turbines et d’un poste de départ de 225 kilovolts. Le coût initial de réalisation a été revu à la baisse, passant de 1,5 milliard de dollars à 1,3 milliard de dollars.

 

Par Sériane Théa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*