jeudi , 23 mai 2019

Budget 2016 : l’Assemblée donne son quitus au gouvernement

L’Assemblée nationale a adopté samedi 16 janvier le Projet de loi des finances initiale 2016. Le budget ainsi approuvé s’équilibre en recettes et dépenses à 14 538,72 milliards de francs guinéens.

 

Selon les projections budgétaires, les recettes de l’Etat cette année pourraient se situer à 13 782,72 milliards de francs guinéens. En comparaison avec l’année dernière, 12 187,65 milliards de francs, on constate une hausse de 1 594,72 milliards GNF.

 

Par régies financières, la douane devra mobiliser 5 731,74 milliards de francs, soit 48,16% des recettes. Elle est suivie des Impôts avec 38,52%. Puis viennent le Trésor avec 11,15% et la Direction nationale du Patrimoine et Investissements (0,52%). Le budget présente un déficit de 740,982 milliards de francs guinéens qui devra être comblé par des dons et emprunts.

 

Les dépenses sont chiffrées à 14 538,72 milliards de francs guinéens. Par rapport à l’année précédente au cours de laquelle l’Etat a dépensé 15 284,32 milliards, on note une baisse de près de 5%. Au moins 35% de ces dépenses projetées seront dirigés vers l’investissement.

 

Le président de la Commission des Affaires économiques et financières, du Plan et de Coopération, Dr Ousmane Kaba, a parlé d’un budget « courageux » qui restaure l’équilibre macroéconomique de la Guinée.

 

Le groupe parlementaire Alliance républicaine dirigée par l’UFR a appelé à voter à ce budget. Le RPG Arc-en-ciel naturellement.

 

Mais le groupe parlementaire Libéral-démocrate conduit par l’UFDG a invité les députés à voter contre ce projet de loi des finances, estimant qu’elle ne peut être exécutée. »Les hypothèses macroéconomiques sont irréalistes en ce qui concerne la croissance », a soutenu son président Fodé Oussou Fofana. Le document a été approuvé par la majorité des 86 députés présents sur 114 inscrits.

 

Précisons que la croissance projetée est de 4%, après une croissance nulle en 2015 due en partie à la fièvre Ebola.

 

Par Mamady Fofana

———

Note : Photo, Claude Kory Kondiano, Président de l’Assemblée nationale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*