mardi , 11 décembre 2018

Un bureau du ministère de l’Enseignement supérieur ravagé par un incendie

Un des bureaux du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique est parti en fumée ce samedi 9 janvier. Le sinistre s’est déclaré en pleine journée.

 

Selon plusieurs témoins présents sur les lieux au moment des faits, le feu s’est déclaré en début d’après-midi au bureau qui abrite la cellule d’information et de la communication. C’est là d’ailleurs qu’il a vite été maitrisé, évitant ainsi une catastrophe de grande envergure. Les premiers constats font état d’un court-circuit qui serait à l’origine de cet incendie dans ce bâtiment situé pourtant à quelques encablures de la Présidence de la République.

 

Un véritable baptême de feu pour le tout nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, qui va devoir s’attaquer à la rénovation de ce ministère et de toutes les universités publiques du pays.

 

Arrivé sur les lieux quelques minutes plus tard, le ministre Baldé a a reconnu la vétusté de l’immeuble. « J’étais chez moi vers midi quand on m’a informé qu’un incendie s’est produit dans le bâtiment du ministère. A mon arrivée, on m’a expliqué qu’il serait parti d’un court-circuit. Heureusement, les élèves du lycée à coté sont intervenir rapidement, avant que les pompiers ne viennent maitriser complètement le feu. L’élément le plus important chez les travailleurs, c’est leur sécurité. Si un bâtiment ne répond pas aux mesures de sécurité, je pense qu’il y a des mesures à prendre pour trouver le meilleur endroit pour travailleur sereinement », a-t-il confié à notre confrère Guineematin.com.

Le feu a été circonscrit grâce aux élèves du lycée 2 Octobre. Comme toujours, les pompiers arriveront avec un « léger retard ».

Il faut souligner que le bâtiment abritant le ministère de l’Enseignement supérieur est l’un des plus vétustes. Des travaux de colmatage étaient en cours à un angle de l’édifice avant le récent remaniement ministériel.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*