dimanche , 24 mars 2019

La SEG exploite des réseaux de distribution vieux de 112 ans

La Société des Eaux de Guinée (SEG) utilise des installations dont certaines datent de plus d’un siècle. Selon son directeur général Mamadou Djouldé Diallo  certains conduits ont été posés en 1903.

 

La SEG a besoin d’un financement pour entamer de grands travaux de rénovation de ses installations. Cela est important et urgent d’autant qu’il n’est plus rare de constater des débris dans des eaux puisées au robinet à Conakry.

Selon le DG de cette société les besoins d’investissements pour la rénovation et l’extension se situent aujourd’hui entre 700 millions et 800 millions de dollars US. Un tel financement mettra le pays à l’abri d’autres financements pour une période d’au moins 15 ans.

 

Ce financement est aujourd’hui plus que nécessaire, d’après le premier responsable de cette institution.  En manque de financement adéquat depuis des décennies, la SEG n’arrive plus à satisfaire sa clientèle en raison de l’urbanisation galopante et l’explosion démographique.  Sur une demande journalière de 300 000 m³ pour Conakry, la société ne produit que 167 000 m³. D’où le système de rotation, des bornes-fontaines et la mise en circulation de camions citernes alimentaires pour servir les quartiers défavorisés.

Par Sériane Théa


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*