lundi , 23 septembre 2019

FIFA : radiation à vie pour Michel Platini ?

Une radiation à vie a été requise par la commission d’éthique de la FIFA à l’encontre de Michel Platini, a annoncé son avocat, ce mardi.

Suspendu jusqu’au 5 janvier par la commission d’éthique de la Fédération internationale (FIFA), Michel Platini risque une radiation à vie. C’est son avocat, Maître Thibaud d’Alès, qui a confirmé l’information ce mardi. Celui-ci a par ailleurs qualifié la peine demandée par la chambre d’instruction du tribunal interne de la FIFA de «pur scandale» et de «démesurée». «Nous l’avons vu dans le dossier qui nous a été transmis. Je regrette que cela soit sorti, a dit l’avocat, car la plus grande confidentialité devait entourer cette procédure.»

«On peut se demander si la personne chargée d’enquêter ne doit pas être appelée « la personne chargée de spéculer » ou la personne « chargée d’éliminer Michel Platini ».»

«Ce bannissement requis est conditionné à la preuve d’une corruption. Mais il y a clairement une démesure de la peine requise, a poursuivi Maître Thibaud d’Alès. Elle ne repose sur rien dans le dossier. On peut se demander si la personne chargée d’enquêter ne doit pas être appelée « la personne chargée de spéculer » ou la personne « chargée d’éliminer Michel Platini » en vue de la présidence de la FIFA.» L’actuel président de l’UEFA est soupçonné d’avoir reçu un versement présumé suspect de 1,8 million d’euros en 2011 de la part de son homologue à la tête de la FIFA, Sepp Blatter, aussi privé de toutes fonctions et visé dans le même dossier. Il connaîtra sa sanction courant décembre. Jusqu’à lundi, de nombreuses rumeurs évoquaient une suspension comprise entre six et sept ans.

«Il y a clairement une volonté de nuire»

«En rendant public cela, il y a clairement une volonté de nuire, a conclu l’avocat de l’ex-meneur des Bleus. Les masques tombent les uns après les autres à la FIFA, il y a une instrumentalisation du calendrier électoral et une stratégie d’élimination du candidat Platini.» Jusqu’à présent, seuls l’Américain Chuck Blazer, le Trinidadien Jack Warner, le Qatarien Mohammed Bin Himmam et le Sri Lankais Vernon Manilal Fernando, impliqués dans l’immense scandale de corruption et de blanchiment d’argent au sein de la FIFA ou dans d’autres affaires, ont été suspendus à vie.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*