lundi , 22 octobre 2018

« Nous sommes pris en otage », affirme un travailleur de la Maison centrale

Des coups de feu retentissent depuis plusieurs minutes à la Maison centrale de Conakry. Une source contactée depuis l’intérieur de ce lieu de détention affirme que la situation est tendue.

 

Notre source indique que le chaos à la Maison centrale est dû à une minuterie des détenus. « Nous sommes pris en otage », souligne-t-elle.

 

Au début de la révolte les prisonniers ont réussi à fermer toutes issues de la prison. Les gardes pénitentiaires moins nombreux n’ont pu contenir les manifestants.

 

« Certains prisonniers ont réussi à s’évader et la situation est toujours confuse », confie la source de Kaloumpresse.com.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*