dimanche , 21 octobre 2018

Vive tension à l’université de Kankan : les enseignants campent sur leur position

Le corps professoral de l’Université Julius Nyerere de Kankan demande le départ du Recteur et de son staff. Ceux-ci s’accrochent à leur poste et refusent tout commentaire sur ce sujet. Ce bras de fer dure depuis des jours.  Et compromettent dangereusement la rentrée universitaire prévue le lundi 9 novembre prochain en Guinée.

Le personnel enseignant de l’Université Julius Nyerere proteste contre les dirigeants de cette institution. Il demande clairement le départ du Dr Idrissa Magassouba, ses deux vice-recteurs et le pool financier dont il accuse de malversations financières. On leur reproche de n’investir aucun fonds dans la rénovation des installations et équipements.

« Nous n’irons pas en classe tant qu’il n’y a pas de solution », explique Lancéi Diakité, Porte-parole des enseignants chercheurs dans un entretien accordé à Kaloumpresse.com. « Nous demandons toujours leur départ ».

Selon les protestataires le Recteur et son entourage font la « sourde oreille ». « Il n’y aura pas de cours tant que le Recteur ne part pas. Surtout avec son entourage qui ne cesse de le soutenir et de le conduire sur le mauvais chemin », prévient Diakité qui dispense des Cours de Psychologie aux départements de Philosophie et de Lettres modernes.

Nous avons essayé de rentrer en contact avec le Recteur mis en cause pour sa version des faits. Mais en vain. Il reste donc entendu que nous reviendrons sur ce dossier.

En attendant, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Dr Baïlo Teliwel  Diallo était attendu à Kankan ce vendredi. Mais son voyage pourrait finalement avoir lieu un peu plus tard. « On vient de nous informer qu’il ne peut quitter Conakry que demain samedi ou après-demain, mais nous restons sur notre positon jusqu’à ce qu’il soit là », persiste et signe Lancéi Diakité.

 

Par Mamoudou Sadan Kéit, Correspondant régional de Kaloumpresse.com

+224 620 348 314


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*