lundi , 17 décembre 2018

Marche de femmes lundi à Conakry pour dénoncer le viol d’une jeune fille

Plusieurs ONGS de femmes organisent lundi à Conakry une marche en vue de dénoncer le viol d’une jeune fille de 16 ans par un rappeur guinéen en herbe du nom de Tamsir qui, après coup, a posté son forfait sur la toile, avant de disparaître dans la nature.

 

S’exprimant vendredi sur une radio locale, Fatou Baldé, membre du conseil national des organisations de la société civile de Guinée (CNOSCG) et présidente de la Coordination des ONG Féminines de Guinée (COFEG), a assuré que plusieurs femmes issues d’ONG dont « Femmes, Développement et Droits Humains » prendront part à) la marche.

Celle-ci partira du port autonome de Conakry pour aboutir devant le ministère de la Condition féminine, en passant par le ministère de la Justice, dans le quartier administratif de la capitale.

La marche est destinée sans doute à frapper les esprits et attirer l’attention sur les cas de viol qui toucheraient plus de 60 pour cent des femmes âgées entre 12 et 20 ans, selon ces ONG.

Dans leur tentative d’en découdre avec le présumé violeur, ces ONG auraient réussi à obtenir l’annulation du visa américain d’une durée de trois ans obtenu par ce dernier auprès de l’ambassade des Etats-Unis à Conakry.

Ce viol est au sujet des conversations à Conakry et de plus en plus de voix s’élèvent pour condamner l’acte perpétré par le jeune rappeur.

La police des mœurs s’est saisie du dossier afin de mettre le grappin sur le fugitif.

APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*