lundi , 18 novembre 2019

L’UFDG vacille : Bah Oury tacle (encore) Cellou Dalein Diallo

L’Union des forces démocratiques de Guinée, la principale formation politique d’opposition, est incontestablement entrée dans une zone de turbulence depuis la défaite de Cellou Dalein Diallo à l’élection présidentielle du 11 octobre.

 

Le secrétaire fédéral du parti en Allemagne, Lamine Diallo, a été suspendu de ses fonctions mercredi 28 octobre. Selon la décision signée du président Cellou Dalein Diallo, le il est suspendu pour une période de trois mois. Elle est due, selon toujours l’acte, aux attaques répétées de Lamine Diallo dans les médias contre le président et les instances dirigeantes du parti.

 

Ce vendredi 30 octobre, le vice-président de l’UFDG en exil, Bah Oury, estime que la suspension du cadre n’est pas conforme aux normes démocratiques. « La suspension de Lamine Diallo Secrétaire fédéral Ufdg -Allemagne par Cellou D. DIALLO est injuste et anti démocratique », souligne-t-il dans un post sur ses pages Twitter et Facebook.

 

Bah Oury ne pardonne plus les prises de décision de son président. Aux lendemains de la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle par la CENI, il n’avait pas hésité à remercier les militants de l’UFDG pour la maturité dont ils ont fait preuve. Il lâchait cette phrase via les réseaux sociaux, en réponse à la menace de reprendre les rues proférées alors par Cellou Dalein Diallo.

 

En outre, sur une web radio, il avait aussi fustigé les prises de décisions au sein du parti sans son avis. « Elhadj Cellou ne m’a pas informé sur ce qu’il voulait faire, aucune information sur la campagne électorale. Les deux derniers mois, il ne m’a pas appelé pour me dire, Bah Oury voilà la situation ; j’apprends tout à travers la presse. Même la liste de la direction nationale d’aujourd’hui, j’ai écrit et réécrit, j’ai appelé, et rappelé pour qu’on m’envoie cette liste, jusqu’à maintenant, ils ne l’ont pas fait, pourtant le congrès s’est déroulé, il y a pratiquement plus de trois mois. Et pourtant, je suis la deuxième personnalité du parti », disait-il.

 

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*