vendredi , 6 décembre 2019

Baïdy et Sidya à Sèkhoutoureyah : Pourquoi s’offusquer pour un privilège convoité pourtant par tous ?

L’actualité de ces derniers jours en Guinée reste focalisée sur la visite du leader de l’UFR Sydia Touré au chef de l’Etat le Pr Alpha Condé au palais Sèkhotoureyah. Les images qui ont suivi ladite rencontre, – plutôt détendue – diffusées sur le petit écran laissent croire que les deux hommes politiques filaient la parfaite entente. Ce sont deux sexagénaires gais comme de jeunes écoliers qui avaient été montrés ensemble au journal télévisé.

 

Les réseaux sociaux se sont enflammés, et chacun y est allé de son commentaire.

Déjà, certains murmurent que Sydia Touré aurait reçu l’offre du maître des lieux de faire de lui son futur Premier ministre. L’ancien Premier ministre du Général Lansana Conté dément toute discussion de cette nature, et dit plutôt avoir discuté avec le président des questions essentielles qui touchent directement à la vie de la Nation. On le sait, cette dernière a été  fortement ébranlée ces derniers temps par des crises politiques liées aux dernières consultations électorales.

Mais voilà que cette argumentation ne semble convaincre personne. Surtout de la part de ses anciens alliés de l’opposition, notamment l’UFDG de Cellou Dalein Diallo.

L’intraitable Fodé Oussou Fofana ne s’est d’ailleurs par abstenu d’envoyer quelques piques à l’UFR:  »Je vois mal comment M. Alpha Condé pourrait inviter le président de l’UFDG (Ndlr Cellou Dalein Diallo) à la Présidence », avait-il indiqué.

Et d’ajouter plus loin  » qu’on ne peut pas avoir un pied dans l’opposition et un autre dans le gouvernement. Ou on est dans l’opposition, ou on est dans la mouvance ».

Les explications du jeune député UFR de la commune de Kaloum Baidy Aribot également n’y ont rien pu faire. D’ailleurs, ce dernier est perçu par bon nombre de personnes comme la pièce maitresse de cette affaire, qu’elles croient être une cabale contre l’opposition. Excédé, il a répondu sur les ondes de certains médias locaux qu’il n’était pas  »un prostitué politique ».

Nous avons eu ce matin un échange avec lui. L’homme garde sa sérénité et ne compte pas se laisser distraire par qui que ce soit. L’enfant de Kaloum croit que la politique est comme un jeu où chacun peut dans les circonstances et les moyens à sa disposition tirer son épingle du jeu. Mais en aucune manière, elle ne doit être considérée comme une occasion de distiller de la haine contre qui que ce soit.

L’accuser de courtiser le pouvoir en place dans le but d’obtenir un poste ministériel semble être le cadet de ses soucis. Il l’a été au paravent, et aurait pu le redevenir s’il l’avait voulu, car ce ne sont pas les offres qui ont manqué depuis ces cinq dernières années.

Baydi Aribot reste incontestablement plus que populaire dans la commune qui l’a vu naître. L’avoir à ses côtés est un soutien de taille de toute la commune de Kaloum, quand on sait le symbole que représente cette presqu’île dans le paysage politique guinéen. Alpha Condé le sait, ses lieutenants aussi.

Mais si  l’actuel représentant du centre-ville de Conakry au Parlement ne s’est jamais  »vendu » ou  »prostitué » pour un poste ministériel, c’est parce qu’il avait confiance dans les chances de son champion Sydia Touré de remporter la dernière présidentielle.

Mais le plus surprenant dans ces attaques et insultes à l’endroit de Baidy Aribot, c’est quand elles proviennent de certains politiques qui pensent que c’est à eux seulement que revient le privilège de rentre visite au locataire de Sèkhoutoureyah.

 »D’autres personnes rendent visite au président sans que cela ne dérange personne, mais quand nous on est invités, pourquoi cela doit-il déranger certains » s’interroge Aribot.

Toutefois, il refuse de verser dans des polémiques stériles qui ne feront jamais avancer le débat.

Une chose reste certaine. En Guinée certains ont choisi de s’illustrer dans la violence. D’autres pensent que le temps est venu de mettre  »balle à terre » afin de donner une chance à ce pays de pouvoir décoller. Enfin! Certainement que l’avenir nous édifiera sur le choix que chacun aura fait.  

Alpha Camara
GATINEAU
CANADA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*