lundi , 26 octobre 2020

Papa Koly : « Pourquoi nous faisons recours à la Cour constitutionnelle… »

Après la publication des résultats de la présidentielle du 11 octobre, tous les regards sont tournés vers la Cour constitutionnelle. Si certains candidats n’ont pas déposé des recours, d’autres en ont fait. C’est le cas de Papa Koly Kourouma du parti Génération pour la Renaissance, l’Unite et la Prospérité (GRUP).

 

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée mardi 27 octobre à son siège à Nongo (Ratoma), Papa Koly Kourouma a expliqué pour il a décidé de déposé des recours au niveau du juge électoral.

«Nous avons décidé de ne pas reconnaitre les résultats de l’élection proclamés par la CENI. Mais nous sommes restés dans le processus. Ne pas rester dans le processus, ne pas faire de recours à la Cour constitutionnelle, paraissait pour nous comme un travail inachevé», a expliqué le candidat du parti GRUP, pour qui la participation à cette élection était ‘’plus pédagogique que politique’’. Car le parti a réussi à engranger des voix dans tout le pays. Seulement 39% de ses voix sont issues de la Guinée forestière. Les 61% sont venues du reste du pays. Ce qui, pour eux, prouve que le parti est national.

Parlant de la façon dont s’est tenu le scrutin, les jeunes cadres du parti ont indiqué qu’il y a eu des dysfonctionnements graves dans ce processus. Ils ont relevé des anomalies dans le fichier électoral, la distribution des cartes d’électeurs, la cartographie des bureaux de vote, le manque de neutralité de l’Administration dans le processus, ou encore le fait qu’il y a plus de bulletins que de nombre de votants.

Pour toutes ces raisons, le parti GRUP ne pouvait ne pas déposer des recours en tant que ‘’républicains’’. « Nous, en tant que républicains et démocrates, nous sommes décidés de saisir cette justice avec des preuves irréfutables sur la mascarade électorale organisée par cette CENI aux ordres», a-t-il justifié, avant de dire qu’à parti de contentieux électoral, la Cour constitutionnelle va entrer dans l’histoire ou dans la poubelle de l’histoire : « Cette Cour, encore une fois, restera soit dans l’histoire, soit dans la poubelle de l’histoire. Avec les preuves que nous disposons, la justice jouera pleinement et entièrement son rôle.»

Lire la suite de l’article ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*