lundi , 14 octobre 2019

La nouvelle Délégation Spéciale de Labé installée

La nouvelle Délégation Spéciale de la Commune Urbaine (CU) de Labé a été installée, lundi, 19 octobre 2015, à la Mairie, sous la présidence effective du gouverneur de Région, en présence du préfet de la localité, rapporte un collaborateur de l’AGP dans la région.

Il est tout d’abord revenu au maire sortant, El hadj Amadou Thiam, de souhaiter plein succès à la nouvelle équipe dirigeante de la ville de Labé. Au cours de cette intervention, le sortant a expliqué les difficultés rencontrées par son équipe pendant ses 9 ans de gestion de la municipalité.

«Les mouvements sociaux que nous avons tous connu ici, ajoutés à l’incivisme qui a gagné les citoyens, toutes catégories confondues, ont créé des attitudes et des comportements difficilement contrôlables. Nous avons assisté, plus d’une fois, à des marches de femmes sur la Mairie pour contester les taxes que nous avons trouvées en place et qui, par exemple, nous ont dicté des montants qu’elles comptaient payer à la commune», a rappelé El hadj Amadou Thiam.

Prenant la parole à son tour, le nouveau président de la Délégation Spéciale de la CU de Labé, El hadj Mamadou Cellou Diallo, jusque-là membre du Conseil communal sortant, chef du quartier Daka I et secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a demandé le soutien sincère de toutes les composantes de la collectivité.

«Nous félicitons toute la population de Labé, toutes les ethnies de Labé, tous ceux qui sont à Labé, nous les félicitons et nous voulons travailler avec eux. Nous leur demandons des bénédictions et de travailler avec nous dans la sincérité», a souhaité ce doyen, ancien transporteur.

En sa qualité de tutelle rapprochée, le préfet de Labé, Cdt Mamadou Lamarana Diallo a rappelé le devoir de réserve, de retenu et de neutralité de ces responsables politiques devenus aujourd’hui membres de la Délégation Spéciale, chargée d’administrer la ville.

«Nous sommes appelés à travailler ensemble. Je voudrais vous demander humblement de laver les esprits. Les esprits d’hier et les esprits d’aujourd’hui ne peuvent pas être les mêmes. Ils ne peuvent pas fonctionner de la même manière, parce que désormais ils sont, non seulement les représentants du chef de l’Etat au niveau de la CU de Labé, mais aussi ils sont les représentants de l’administration préfectorale et du Gouvernorat. Ils sont donc tenus obligés de travailler avec l’administration préfectorale et laver le langage. Ce qu’on disait hier en tant que citoyen libre à la radio, et aujourd’hui en tant que membre de cette Délégation Spéciale, on ne peut plus le dire», a prévenu le préfet de Labé.

Le président d’honneur de la cérémonie, Sadou Keïta, gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, a promis d’accompagner les nouvelles Délégations Spéciales de sa juridiction géopolitique.

«Je vais inviter les préfets à assurer leur formation immédiatement à travers les Chargés de l’Organisation des Collectivités (COC), les Directeurs des Micros Réalisations (DMR) et mêmes les secrétaires généraux chargés des collectivités décentralisées. Il faudra qu’ils aient les outils techniques qui vont leurs permettre d’agir sur le terrain, en conformité avec la loi», a-t-il dit.

AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*