mardi , 20 octobre 2020

Guinée : les résultats du vote rendus publics, l’opposition maintient sa menace

Aux termes des résultats publiés samedi par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Bakary Fofana, le président sortant Alpha Condé a remporté l’élection avec 57,85% des voix face à son principal adversaire Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui en a totalisé 31,44%.

Comme en 2010, la troisième place est revue à Sidya Touré, candidat de l’Union des forces républicaines (UFR) qui a obtenu 6,01% des voix.

Les autres candidats ont chacun obtenu un score qui reflète leurs poids politiques et électoraux dans le pays.

D’un constat général dressé par les observateurs nationaux et internationaux dans leurs rapports d’activités, les Guinéens, massivement mobilisés et motivés, se sont rendus dans les bureaux de vote pour élire le futur président du pays.

La CENI a rendu public le verdit du vote des citoyens ayant abouti sur l’élection d’un président de la république pour les cinq années à venir.

Ainsi, aux dires du président de la CENI, le taux de participation au vote est de 68,36% dans l’ensemble du pays, alors que ce pourcentage varie en fonction des régions administratives du pays.

De nos jours, la CENI dispose d’un fichier électoral de 6.042.234 électeurs dont 181.258 électeurs à l’extérieur du pays pour 14.482 bureaux de vote avec une moyenne de 418 électeurs par bureau de vote.

Pour faire fonctionner les bureaux de vote, la CENI a composé 74.210 membres dont 29.684 délégués des huit partis politiques candidats à l’élection présidentielle et 38 magistrats délégués (une première en Guinée) dans les commissions administratives de centralisation des votes.

Quelque 17.000 agents de sécurité ont été déployés pour sécuriser le processus électoral et les acteurs politiques guinéens.

Pour la transparence du scrutin électoral du 11 octobre, la CENI a accrédité 13.440 observateurs nationaux déployés par 31 organisations de la société civile guinéenne et 499 observateurs internationaux déployés par 29 organisations internationales, dont la CEDEAO, l’Union africaine, la francophonie, le Parlement africaine, l’Union européenne.

« la CENI salue l’esprit patriotique et la maturité politique du peuple de Guinée et des responsables des partis politiques candidats à l’élections présidentielle », a déclaré Bakary Fofana.

Dans une déclaration au nom des sept autres candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo a déclaré samedi que « cette élection n’a été qu’une mascarade » organisée par la CENI et l’administration à l’effet de déclarer Alpha Condé élu dès le premier tour.

« Au vu de ces multiples irrégularités, le collège des sept autres candidats a déjà décidé de ne pas reconnaître les résultats de ce scrutin », a dit le président de l’UFDG avant de souligner qu’il confirme son adhésion totale à cette décision.

« Je ne ferai pas, non plus, de recours auprès de la Cour constitutionnelle », a précisé M. Diallo.

Il a invité les autres candidats et tous les citoyens qui sont les vraies victimes de ce hold-up électoral à organiser, conformément à la loi, des manifestations pacifiques, pour exprimer leur indignation et protester contre ce « grave déni de démocratie ».

 

XINHUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*