vendredi , 13 décembre 2019

La mission d’observation de l’UE en Guinée dit n’avoir pas validé le vote du 11 octobre

Le chef de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne en Guinée, Frank Engels, dans une lettre adressée jeudi aux acteurs du processus électoral, précisé que son équipe « n’a pas validé l’élection du 11 octobre dernier », contrairement aux rumeurs qui circulent dans le pays.

 

Il a précisé qu’il appartient « aux seules institutions autorisées de la République de Guinée de proclamer les résultats de cette élection et de connaître d’éventuelles contestations. »

« Toute affirmation contraire est démentie par le contenu de la déclaration préliminaire publiée par la Mission et un rappel des propos qu’il a tenus le 13 octobre lors de la présentation de la déclaration à la presse», insiste-t-il.

Cette lettre vise sans doute à lever l’équivoque sur les propos attribués par certains médias à Frank Engels, qui s’est dit choqué qu’on veuille faire croire que sa mission a validé le scrutin du 11

octobre.

Lors d’une visite effectuée mercredi à la résidence de Sidya Touré, le chef des observateurs électoraux européens a déclaré que ses propos ont été déformés.

Le fait d’avoir dit dans sa déclaration tenue dans la mi-journée du dimanche dernier que les irrégularités constatées durant le déroulement du vote n’entachaient pas la validité du scrutin, serait certainement ce qui a été interprété comme une « validation de la présidentielle par la Mission de l’UE», indique-t-on

M. Engels a tenu à ajouter dans sa missive que la mission européenne restera en Guinée jusqu’à la conclusion définitive du processus électoral, y compris le suivi d’éventuelles contestations.

APA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*