mercredi , 20 novembre 2019

Présidentielle 2015 : le Chef observateur de l’UE rappelle les voies de recours

Le chef observateur de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne a invité mardi les acteurs politiques engagés dans la course pour la présidence de la République à utiliser les voies de recours légales pour les contestations des résultats du scrutin.

 

Au cours d’une conférence de presse, Frank Engel a vivement souhaité que les candidats utilisent les moyens légaux. « Si contestations il devaient y avoir une fois les résultats publiés, des institutions républicaines existent », a dit Engel.

 

Il a appelé les leaders de l’opposition à faire confiance aux institutions comme la Cour constitutionnelle. « Nous souhaiterions que le calme connu soit prolongé. Et qu’on ne transporte pas les contestations dans la rue », a insisté le Chef des observateurs de l’UE.

 

Selon Engel, il est étrange que l’opposition décidé de rejeter les résultats du scrutin alors même que ceux-ci ne sont pas d’abord publiés par la CENI. « Il peut y avoir des contestations. Mais il y a des juridictions compétentes mises en place qui doivent être saisie ».

 

« Ce pays a connu beaucoup de misères et de violences en liaison ou non avec les élections. Nous souhaiterions que tous les guinéens de toute obédience politique, au-delà de leur système politique, s’approprient de leur système judiciaire et que les différends se résolvent désormais devant les juges et plus jamais devant des tombes ».

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*