dimanche , 21 octobre 2018

Pourquoi le Franc guinéen chute par rapport au Dollar et à l’Euro

L’écart se creuse depuis plusieurs mois maintenant entre le Franc guinéen et les principales devises étrangères, notamment le Dollar et l’Euro. Dans le milieu de la finance guinéenne, on attribue ce phénomène à certains facteurs que l’on espère toutefois « passagers ».

 

Selon une source à la Banque centrale guinéenne la dépréciation de la monnaie locale est principalement due à la fièvre Ebola. Les investissements s’étant amoindris dans le secteur minier, principal pourvoyeur de recettes en devises de la Guinée, l’économie se heurte du coup à un manque de devises étrangères.

 

Et puisqu’une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, les orpailleurs de la Haute Guinée, pour fuir cette chute libre du Franc guinéen préfèrent Bamako pour liquider leurs pierres précieuses en Francs CFA en raison de sa constance. Toute réalité qui enfonce la monnaie locale.

 

« Mais c’est une crise temporaire », affirme notre interlocuteur pour qui les choses reviendront à la normale après la fièvre hémorragique.

 

La réduction des devises étrangères dans les coffres-forts de la BCRG entraine une autre conséquence : la baisse des réserves internationales de la Guinée.

 

Un document conçu par le ministère guinéen d’Etat chargé de l’Economie et des Finances révèle que ces réserves couvraient 2,7 mois d’importations à fin juin 2015 contre 3,4 mois d’importations à la même période un an plutôt. Une situation qui contribue à aggraver la fébrilité de la monnaie guinéenne.

 

Sur le marché officiel, selon le rapport consulté par Kaloumpresse.com, le Franc guinéen a perdu 4,7% de sa valeur. Tandis que sur le marché parallèle communément appelé à Conakry « marché noir », la dépréciation a été plus forte, atteignant 6,4%. Sur ce dernier marché 1 dollar s’échange contre 8500 GNF.

D’après notre source, la Banque centrale poursuit ses interventions sur le marché interbancaire de changes pour le financement des importations des biens des clients.

 

Par Elie Ougna

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*