mardi , 20 novembre 2018

Réélection du président Alpha Condé : le mouvement WOURAC à pied d’oeuvre

Le Mouvement Woulada pour la réélection d’Alpha Condé -WOURAC-  se donne pour ambition d’œuvrer pour la victoire du président sortant au soir du 11 octobre prochain, grâce à une stratégie différente de celle vue jusque-là avec les structures de soutien.

 

Les membres du WOURAC affirment se lancer dans le processus électoral avec deux objectifs majeurs. Encourager les habitants de la contrée de Woulada (Banko, Cisséla, Komala et Konindou, NDLR) à se recenser. Puis, à voter effectivement pour le candidat du RPG Arc-en-ciel le jour du scrutin.

 

« Nous, notre travail, c’est le recensement et le suffrage valablement exprimé », indique Mohamed Nabé, président du mouvement.

 

Pour la première étape, le mouvement dit avoir dépêché des délégations dans les villages et sous-préfectures du Woulada. Avec pour mandat clair: inciter les citoyens ayant l’âge de voter à se faire recenser. « Le taux de recensement qui n’a jamais dépassé 65% a atteint 85% cette année », souligne Nabé.

 

Le mouvement WOURAC s’est ensuite investi dans la formation 200 jeunes pour la sécurisation des élections. Ceux-ci sont déployés dans les quatre sous-préfectures du Woulada en vue de démultiplier la formation. Au moins 1000 jeunes sont sensés recevoir cette formation dans chacune des sous-préfectures. « Nous allons passer dans tous villages de Woulada, plus de 300, pour sensibiliser sur comment voter », annonce Nabé. Une fois la formation bouclée, la WOURAC prévoit de remettre la liste de tous les bénéficiaires appelé « les rabatteurs » au RPG Arc-en-ciel. »Nous n’avons pas la prétention de nous substituer aux structures traditionnelles du parti ».

On rappelle aussi que le mouvement WOURAC en collaboration avec le CRAC ont clôturé vendredi dernier, à Conakry, un séminaire de formation de 1200 autres rabatteurs et agents sensibilisateurs. Cette autre formation était axée sur les techniques de sensibilisation et de sécurisation du processus électoral.

« Ces jeunes seront déployés dans toutes les préfectures du pays et les cinq communes de Conakry et ils auront pour mission principale, d’expliquer aux militants comment voter pour éviter les bulletins nuls et sécuriser et sécuriser le vote des électeurs », selon le mouvement WOURAC.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*