dimanche , 21 juillet 2019

Présidentielle en Guinée: huit candidats pour un poste

En Guinée, la date limite pour le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle d’octobre prochain était fixée à mardi soir, 1er septembre.

 

Contrairement au précédent scrutin, les candidats ne se sont pas bousculés à la Cour constitutionnelle. Certains accusent la Commission électorale d’avoir confectionné un fichier électoral sur mesure pour favoriser l’élection d’Alpha Condé dès le premier tour. Malgré tout, les poids lourds de l’opposition seront au rendez-vous.

Huit candidats au total sont en lice, dont les plus attendus sont Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Lansana Kouyaté, Papa Koly Kourouma, sans oublier le président sortant Alpha Condé, candidat à sa propre succession.

Pour compléter ce tableau, de jeunes espoirs de la politique guinéenne font leur entrée dans la cour des grands et postulent à la magistrature suprême du pays. Ils sont ici, disent-ils, pour gagner : Faya Millimono, Georges Gandhi Tounkara, et la moins connue du groupe, Marie Madeleine Dioubaté, qui dirige la liste des écolos de Guinée, le PEG.

Cette dernière, qui s’est confiée à RFI (voir au bas de cet article), explique ce qu’elle fera si elle est élue : « Aujourd’hui, ce que je compte apporter, c’est d’abord de faire un audit de la situation que l’on va trouver. Ensuite, c’est de réorganiser un peu les budgets, de consacrer beaucoup d’argent dans l’éducation, la formation. »

 

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*