lundi , 21 octobre 2019

Lansana Kouyaté inquiet des préparatifs des prochaines élections en Guinée

Le candidat du Parti de l’espoir pour le développement national PEDN), Lansana Kouyaté, ex ancien premier ministre, a estimé mardi que les ‘’conditions préjudicielles » ne sont pas remplies pour la tenue en Guinée d’un scrutin présidentiel ‘’transparent ».

De retour au pays après deux ans de séjour à l’étranger, Lansana Kouyaté a été investi candidat du PEDN à l’élection présidentielle, dont le premier tour a été confirmé pour se tenir le 11 octobre prochain.

Après son dépôt de candidature, le leader du PEDN a dénoncé les ‘’préparatifs laborieux » du scrutin

« Tout ce qui a été fait comme débat pour mettre en place un fichier aseptisé, accepté de tous, tout ce qui a été fait pour une recomposition de la Commission électorale ou pour pouvoir revoir les conseillers communaux, ne sont pas encore appliqués », a –t-il déploré.

M. Kouyaté n’est pas le seul opposant, à dénoncer les préparatifs des futures élections. Avant lui, les anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont émis des réserves.

Le 20 août dernier, le camp présidentiel et l’opposition ont signé un accord politique global censé créer les conditions idoines pour aller à des élections ‘’transparentes et inclusives ».

Alors que le temps file, les parties peinent à appliquer le contenu de l’accord global du 20 août.

Arrivé quatrième à l’élection présidentielle de juin 2010, Lansana Kouyaté, ancien allié du pouvoir mais reconverti opposant, appelle à une ‘’décision consensuelle » de l’opposition républicaine.

« C’est vrai qu’ayant fait le constat, la logique aurait voulu que nous en tirions les conséquences, mais je ne suis pas seul. J’appartiens à une opposition. Et je le reste », dit-il.

APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*