mardi , 11 décembre 2018

Des djihadistes exécutés au Tchad

Dix personnes condamnées à mort par la justice tchadienne pour leur implication présumée dans les attentats de juin et juillet à N’Djamena ont été exécutées ce samedi.

Vendredi, un tribunal tchadien les avait condamnées à mort, en considérant qu’elles avaient participé aux attentats à l’origine de la mort de 53 personnes, le 15 juin et le 12 juillet.

« Les condamnés à mort ont été tués ce matin, au champ de tir de Massaguet », rapporte l’agence Reuters, citant une source locale.

Massaguet est une localité située à une soixantaine de km au nord-est de la capitale tchadienne.

« Ils ont été fusillés ce matin dans un champ de tir situé au nord de N’Djamena », a déclaré à l’AFP une source judiciaire.

Le procès de ces 10 personnes était le premier au Tchad de membres présumés de Boko Haram.

Les prévenus étaient poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinats, destruction volontaire à l’aide de substances explosives, faux et usage de faux.

La justice tchadienne les accusait aussi d’autres délits: détention illégale d’armes et de munitions de guerre, détention et consommation de substances psychotropes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*