mardi , 21 mai 2019

Dadis toujours bloqué à Ouagadoudou

Le retour au pays de l’ancien chef de la junte guinéenne, l’ex Cpt Moussa Dadis Camara, actuellement président du FPDD, un parti se réclamant de l’opposition, semble finalement reléguer aux calendes grecques.

 

Après plusieurs reports, celui annoncé en grande pompe (Papa Koly avait même parlé d’un avion affrété) ce mercredi 26 juillet n’aura finalement pas lieu. La raision: Bien qu’ayant quitté ce matin Ouagadougou pour Conakry à bord d’Air Burkina, l’ancien putschiste a été refoulé à l’aéroport Houphouet Boigny d’Abidjan.

Voilà comment le fantasque Dadis s’est vu par la suite bloqué à Accra,  où l’avion le transportant a été sommé de retourner avec le passager au Burkina, où officiellement il est convalescence depuis que son aide-de-camp Toumba Diakité lui a tiré dessus.

Plusieurs témoignages rapportent que Dadis à l’aéroport d’Accra est entré dans tous ses états, menaçant même de porter plainte contre les gouvernements ivoirien et guinéen auprès de la CEDEAO.

Pendant que l’enfant de Koulé n’en finit pas avec ses déboires politico-judiciaires, ses partisans restent encore massés à l’aéroport de Conakry Gbessia, dans l’espoir d’un hypothétique retour. En vain.

Inculpé dans l’affaire du 28 septembre, au stade du même nom, où 157 opposants ont été tués, ainsi que des dizaines de femmes violées, Dadis a décidé il y a quelques mois de se porter candidat à la présidentielle guinéenne du 11 octobre prochain.

 

Et dans cette perspective, il a noué une alliance politique avec l’UFDG de l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, son ennemi juré d’hier.

Des médias guinéens et internationaux ont qualifié cette alliance de  »pacte avec le diable », accusant Cellou Dalein de sacrifier son honneur pour s’allier avec quelqu’un qu’il accusait il y a quelques années d’avoir massacré ses militants.

 

Alpha Camara

Gatineau, CANADA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*