dimanche , 8 décembre 2019

Caution électorale à 800 millions GNF, une candidate s’emporte : « C’est de la folie »

La présidente du Parti Guinéen pour le Développement (PGPD) qualifie la caution fixée par la Commission électorale d’exorbitante et indigne pour un pays dont plus de la moitié de sa population vit sous le seuil de pauvreté.

 

Le montant est faramineux pour un pays qui est à 52% de taux de  pauvreté, s’indigne madame Yansané Bintou Touré. « Nous somme vraiment indignés, nous affirmons avec la derrière énergie notre mécontentement, notre désolation pour une somme comme ça dans un pays qui n »a même pas posé les bases de développement », dit-il.

 

La présidente du PGPD a annoncé il y a quelques mois sa volonté de se porter candidate au scrutin présidentiel dont le premier tour est fixé au 11 octobre prochain.

 

Selon elle,  la caution de 800 millions de francs guinéens fixée par la CENI ouvre la voie au détournement de deniers publics. Car poursuit-elle, tout guinéen qui gagne sa vie correctement ne peut trouver cette caution qu’elle estime faramineuse.

M. Yansané croit savoir que la caution est une preuve que la Commission électorale nationale indépendante « bafouille » la dignité humaine et les droits « inaliénables » des guinéens.  « La caution qui était à 400 millions pour les élections de 2010 est  élevée à 800 millions cette année. C’est de la folie. Je crois que les guinéens doivent savoir ce qu’ils font », persiste-t-elle.

 

Sériane Théa

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*