mardi , 23 octobre 2018

Réplique aux propos mensongers des cadres du PDS (Par Saadou Nimaga)

Lorsque j’ai lu la réaction du PDS aux propos du Président de la République de Guinée, le Professeur Alpha CONDÉ, selon lesquels le Président WADE soutenait le Capitaine Dadis, une réalité que tout le monde connait, j’ai eu pitié du peuple vertueux du Sénégal qui a dû s’accommoder de cette équipe de dirigeants et, à travers les Sénégalais, toutes les populations africaines en général.

 

Et, j’ai failli croire qu’effectivement l’Afrique noire est mal partie. Mais, je me suis vite ravisé en replaçant le débat dans son contexte et en me rappelant que cette affirmation de René Dumont s’applique à une Afrique gérée par une génération de politiciens crapuleux appartenant à une espèce en disparition. Heureusement, les peuples d’Afrique, à l’image du peuple sénégalais, sont en train de se débarrasser de cette génération qui ne recule devant rien, prête à mentir et à endormir le peuple pour garder des positions et des avantages. Les politiciens de cette génération qui vivent de mensonges, qui tentent de transformer la vérité en mensonge et vivent de falsification, sont prêts même à se courber devant une succession dynastique, contre leur gré, juste pour faire plaisir au Maître et garder leurs avantages. WADE lui même a été influencé par ces mêmes politiciens pour ceux qui ont connu l’évolution de ses positions notamment sur sa volonté de voir son fils lui succéder.

Ceux-là qui ont réussi à transformer WADE l’ont poussé hors du Sénégal pour qu’il agisse également pour défendre leurs intérêts sordides au delà des frontières du pays.

Ces politiciens véreux, se présentant pour assurer la défense de WADE, n’ont de leçons à donner à personne comme nous allons le démontrer à travers ces lignes.

Le peuple sénégalais a donc eu raison de renvoyer le PDS, ce parti qui tente de nier l’évidence et s’offusque de ce que le Professeur Alpha CONDÉ ait dit clairement ce que tout le monde connaît. Le soutien affiché de WADE au Capitaine Dadis est un secret de Polichinelle. Nous y reviendrons en détails pour préciser qu’effectivement WADE encourageait Dadis qui, nouvellement porté au pouvoir par un putsch, était réellement engagé de bonne foi, à rendre le pouvoir n’eut été les encouragements de WADE, devenu pour les circonstances, papa de Dadis et sans que l’on ne sache pour qui, lui même WADE agissait.

La situation était tellement grave que Me WADE visait ouvertement, les ressources minières de la Guinée. Des témoignages existent sur ce dernier élément…

Mais, avant de revenir au cas Dadis, rappelons le cas de la Mauritanie car tout le monde sait que lorsque le Président Abdel Aziz a fait le coup d’Etat contre le Président démocratiquement élu de la Mauritanie, WADE, alors Médiateur, n’a pas fait mystère de son soutien au putschiste.

Pour ce qui concerne le cas de Dadis, les responsables du PDS veulent-ils nier que le Président WADE l’a supporté? C’est scandaleux et malhonnête.

Qui ne se rappelle pas, en effet, que dès l’arrivée de Dadis au pouvoir, le Président WADE a multiplié les voyages en Guinée et que c’est au fil de ces nombreux voyages que les discours et le comportement de Dadis évoluaient et se radicalisaient vis-à-vis des leaders politiques guinéens?

Dire que le Président WADE a essayé de reconstituer ce qui restait de l’Etat en Guinée après le coup d’Etat relève de la malhonnêteté et constitue un gros mensonge. Le clan WADE avait des motivations mercantilistes et ne s’en cachait pas.

Lors du Salon International des Mines (SIM) qui s’est tenu en 2010, le Président WADE lui-même s’est adressé à la délégation guinéenne en ces termes : « Vous là ! vous croyez que vous allez seuls consommer ces énormes ressources de votre pays?». Plus qu’ébahis étaient nos collègues qui ont été surpris mais ont compris que derrière le soutien affiché à Dadis, il y avait une volonté d’accaparement des ressources du pays. On peut comprendre aujourd’hui, à travers cette réaction inopportune des proches de WADE, qui sont ceux qui tiraient les ficelles.

Tout le monde se souvient que le Président WADE n’était prêt à reculer devant rien dans le soutien à Dadis, au point que très imprudemment, et allant jusqu’à s’ingérer dans la politique intérieure de notre pays, il a voulu braver les leaders politiques guinéens en organisant un meeting avec Dadis, le pauvre qui était conduit contre sa volonté dans un jeu dont il ne connaissait pas les véritables enjeux.

Et c’est donc à travers l’organisation de ce genre de meeting que le PDS ose affirmer que WADE a voulu sauver ce qui restait de l’Etat. Quel gros mensonge et quelle moquerie à l’égard du peuple de Guinée ! ! ! !

Si ces cadres du PDS étaient sérieux, ils devraient assumer que oui WADE a soutenu Dadis. Pourquoi veulent-ils nier l’évidence si les objectifs étaient nobles.

Le Président WADE est, pour les Guinéens, un des responsables indirects, des évènements du 28 septembre 2009. Il a, par le meeting organisé avec Dadis, ravivé les tensions car c’est contre ce meeting que les opposants guinéens ont voulu protester en organisant aussi des manifestations grandioses et réagir aux propos de WADE qui a affirmé publiquement être témoin de la popularité de Dadis. Après ces propos de WADE, les opposants ont organisé leur manifestation au stade du 28 septembre qui a amené au massacre que nous connaissons.

Wade disait, en effet, ce jour au palais du peuple, qu’il va montrer les images de cette manifestation à l’ONU, à l’UA, à la CEDEAO et partout pour montrer que Dadis est très populaire. Ce faisant, il rassurait et encourageait Dadis.

Pourtant, le vieux Politicien qu’est WADE qui a vu le caractère palpable de la tension qui prévalait en Guinée au moment des faits, devrait être capable d’apprécier les conséquences de l’organisation de son meeting avec Dadis et des propos qu’il a tenus. Peut-être était-il poussé par ces politiciens tapis dans l’ombre que les propos du Président Alpha CONDÉ ont obligé à se démasquer car il s’agit d’une vérité qui leur fait mal parce que leur souhait de voir la Guinée cogérée ne s’est pas réalisé.

Le PDS doit assumer les prises de positions exprimées dans un passé aussi récent. Cela ne sert à rien de renvoyer et tenter d’endormir les citoyens par des nouveaux Fables de ces héritiers improvisés de Jean de la Fontaine qui oublient qu’il n’est pas facile de monter ce genre de mensonges tant les failles sont visibles.

Avant d’affirmer que WADE a demandé au Président Alpha Condé qui se serait perdu aux frontières guinéo sierra léonaises de se débarrasser de sa kalachnikov, les politiciens crapuleux du PDS devraient longtemps réfléchir car les conditions de l’arrestation du Président Alpha, alors opposant, ont fait l’objet de longs débats au cours d’un procès retentissant qui a fait l’objet d’une grande médiatisation. Les vrais acteurs de cette page de l’histoire de la Guinée ont témoigné et cela a permis de mettre en lumière le caractère fallacieux de ce qui a été présenté comme un coup d’Etat en préparation par Alpha CONDÉ. Seuls les politiciens sans scrupules, sans foi ni loi formés à l’école du PDS, ont une version différente que même ceux qui tentaient d’enfoncer le Président Alpha n’ont pas pu révéler!

Pourtant, en tant qu’africains, on apprend que parmi les attributs de la dignité humaine figurent en bonne place la reconnaissance de son propre passé et le silence sur les services rendus à autrui. Voilà ce que trahissent les serviteurs de WADE!

Le fait d’étaler les services que WADE aurait rendus au Président Alpha CONDE au grand jour ne les grandit pas et met au grand jour comment ils ont manipulé leur propre mentor qui, malheureusement les a écoutés car « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». La preuve que WADE leur a prêté ses oreilles est aujourd’hui matérialisée par ces réactions spontanées les amenant à se démasquer en niant l’évidence.

D’ailleurs, lorsque WADE était opposant, il a aussi été soutenu par beaucoup d’intellectuels africains qui, à l’occasion de son arrestation et de son incarcération, sont intervenus pour obtenir sa libération. C’est de la même solidarité qu’a bénéficié le Président Alpha CONDE. Rappeler cela dans un contexte de dénigrement relève de la bassesse.

Le tort du Président Alpha CONDÉ a été de mettre sur la place publique une vérité que ceux qui se présentent comme avocats de WADE voulaient soit modifier soit cacher.

Que les serviteurs de Me WADE sachent que ce que le Président Alpha CONDÉ a affirmé est ce que croit la très grande majorité du Peuple de Guinée.

Que chacun soit capable d’assumer son passé.

Pourquoi la seule phrase du Pr Alpha réveille donc tant de haine de la part de ces serviteurs de Me WADE ? Ils auraient dû simplement s’occuper de leur querelle de succession interne et continuer le combat pour la libération de WADE fils.

Ils ont raté une occasion de se taire.

Quant au Président Alpha CONDÉ, on ne peut pas lui enlever son franc-parler même à coup de dénigrement.

On ne peut transformer l’histoire.

Saadou NIMAGA

Juriste

Fonctionnaire guinéen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*