vendredi , 22 novembre 2019

« En prison, je n’ai subi aucun traitement dégradant », rassure Gaoual

En détention préventive pendant trois jours à la Maison centrale de Conakry pour coups et blessures sur un opérateur économique, le député de l’opposition Ousmane Gaoual Diallo rassure que son séjour s’est déroulé dans des conditions plutôt dignes d’un être humain.

 

Enfermé du lundi au 10 au jeudi 13 août, l’élu UFDG, le principal parti de l’opposition, a confié à RFI avoir été logé dans des conditions plus ou moins acceptables, confirmant les informations diffusées par Kaloumpresse.com quelques jours plutôt.

 

« J’ai occupé une cellule grande, d’un peu près de 16m2, avec un matelas et de la lecture qui m’a été livrée rapidement. J’avais accès aussi à l’information via une radio.  (…) Ce sont des conditions d’hygiène plutôt respectables ! J’avais accès à l’eau, accès à des toilettes privatives, et j’ai été mis dans des conditions où je n’étais ni envahi par les autres codétenus, ni importuné par les gardiens de prison. Ils étaient là, mais je n’ai pas subi de traitement dégradant particulier », déclare le détenu VIP.

Et Gaoual d’ajouter : « C’est quelque chose qui était, disons-le, plutôt respectable. Les conditions de détention que l’on a connues par le passé, les prisonniers étaient mal traités et soumis à des conditions de vie en interne de la prison plutôt dégradantes, moi, je n’ai pas vécu ça, donc c’était plutôt respectable. De ce point de vue, il y a une amélioration qu’il faut noter ».

On rappelle que l’opposant a été condamné jeudi 13 août par le Tribunal de Mafanco à 18 mois de prison avec sursis et au paiement  de 500 000 francs guinéens d’amende au préjudice de l’homme d’Affaires Mamadou Diallo.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*