mercredi , 18 septembre 2019

Gaoual interdit « officieusement » de quitter le pays ?

Alors que tout porte à croire que le député Ousmane Gaoual Diallo est dans la ligne de mire de la Justice, l’intéressé affirme faire l’objet de contrôles stricts visant à l’empêcher de quitter secrètement le pays.

 

La gendarmerie a-t-elle reçu un quelconque ordre de surveiller le député de l’opposition Ousmane Gaoual Diallo ? Rien n’est plus sûr. Même si l’intéressé veut faire croire le contraire.

 

Sur son compte Facebook, « Gaoual » accuse, avec un ton au conditionnel, Alpha Condé d’avoir donné des instructions le concernant. « Le président de la République aurait demandé au général Ibrahima Baldé (Haut Commandant de la gendarmerie nationale) de redoubler de vigilance pour éviter que je quitte le pays en catimini comme si j’avais cette intention », explique l’élu UFDG de la préfecture de Gaoual.

 

Il prévient sur sa page du réseau social que toutes ses sorties se feront via l’aéroport international Conakry-Gbessia. « Si le président de la République veut m’entendre sur n’importe quel sujet, il suffit d’une simple convocation pour me voir devant lui ou devant ses officiers de police ou de gendarmerie. Je ne suis ni fugitif ni criminel », ajoute-t-il.

 

Dans un premier post, il annonçait déjà la perquisition de son domicile dans la nuit du dimanche. Une perquisition à l’issue de laquelle aucun dégât n’a été enregistré, selon ses propos termes. Il dit toutefois avoir quitté les lieux peu avant l’arrivée des agents.

 

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*