mardi , 7 juillet 2020

Après l’UFDG, l’UFR va investir son candidat à la présidentielle

Plus que jamais, l’idée d’aller à la prochaine élection présidentielle avec un candidat unique d’une opposition regroupant en son sein l’UFDG et l’UFR, les deux plus grandes formations politiques d’opposition du pays, s’effrite.

 

L’hypothèse selon laquelle l’opposition a choisi d’aller au scrutin en rangs dispersés devient de plus en plus évidente. L’Union des forces républicaines -UFR- organisera son congrès les 21 et 22 août prochains, à Conakry, pour choisir son candidat à l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 11 octobre.

 

Les préparatifs de ce congrès d’investiture du parti de l’ancien Premier ministre Sidya Touré avance à grand pas du côté de Matam. Et les moyens sont envisagés pour le déplacement des délégués statutaires à l’intérieur et à l’extérieur du pays sur Conakry.

 

Sans surprise, Sidya Touré, sera désigné candidat de son parti. Fervent défenseur du projet de candidature unique de l’opposition, il pourrait pourtant affronter les autres candidats des partis d’opposition y compris Cellou Dalein Diallo et Lansana Kouyaté au premier tour du scrutin. Sauf changement de position de dernière minute.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*