mardi , 25 juin 2019

Diaspora guinéenne : un accord trouvé pour le rapatriement des corps

Le gouvernement de la Guinée vient de signer un contrat avec NSIA-Assurance afin de faciliter les procédures de rapatriement des dépouilles des ressortissants guinéens morts hors du pays.

 

Côté gouvernement, le document a été paraphé par le ministre Délégué aux Guinéens de l’Étranger, Sanoussi Bantama Sow. Il prévoit notamment la prise en charge des frais de rapatriement du corps vers son lieu d’inhumation et du billet aller-retour de l’accompagnant ou d’un proche du bénéficiaire décédé en classe économique pour se rende sur le lieu du décès pour les formalités administratives nécessaires au rapatriement du corps. Aussi, l’assureur promet de verser 1 000 euros à la famille éplorée représentant les frais funéraires.

L’accord stipule en outre que les personnes pouvant bénéficier de ce service doivent être âgées de 18 à 69 ans. Et la durée de l’assurance est de un an renouvelable, pour des primes d’assurance variant entre 35 et 65 euros/an.

Pour le ministre Sow, cet accord avec NSIA-Assurance est un « ouf! de soulagement ». Ayant séjourné longtemps hors du pays et connaissant les réalités de la diaspora en période de deuil, il promet de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette convention de partenariat avec l’assureur.

 

Toutefois, il dit souhaiter que la diaspora guinéenne souscrive à cette assurance pour réduire les requêtes de soutien régulièrement formulées par les familles endeuillées à l’étranger.

 

« C’est important pour nos compatriotes de comprendre qu’ils doivent se faire assurer », a-t-il dit vendredi à Kaloumpresse.com. Précisant avoir reçu le mois dernier au moins  trois demandes d’aides pour le rapatriement des dépouilles mortelles.

 

Par Élie Ougna

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*