vendredi , 23 août 2019

L’opposition accuse la mouvance présidentielle, menace de reprendre ses manifs

L’aile dure de l’opposition guinéenne a réitéré son engagement de s’inscrire dans une logique de manifestations ininterrompues dans tout le pays pour demander la satisfaction de ses revendications, après l’échec du dialogue inter-guinéen, a appris APA lundi.

Au terme d’une réunion interne, le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, entourée de ses pairs, a annoncé la reprise des manifestations sur toute l’étendue du territoire national dans les prochains jours.

Pour M. Sylla, après l’échec du dialogue entre le camp présidentiel et l’opposition, suivi des séances informelles initiées par la communauté internationale, l’opposition a décidé de se faire entendre.

« L’opposition réitère son engagement de s’inscrire dans une logique de manifestations ininterrompues », a-t-il annoncé devant ses pairs dont l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo.

« La mouvance présidentielle et le pouvoir jouent la montre pour nous retarder, pour gagner du temps et nous mettre dans une situation d’urgence où on ne pourra rien faire en ce qui concerne le processus électoral. L’opposition n’est pas prête à accepter cette situation », a encore dit l’ancien ministre.

Après les manifestations d’avril dernier, l’opposition avait accepté de discuter avec le pouvoir pour parler des préparatifs des prochaines élections, sous la supervision des délégués de la communauté internationale.

En fin de compte, après des jours d’intenses tractations, les discussions entre les deux protagonistes se sont terminées en queue de poisson, sans la signature d’aucun accord et ce, à trois mois de l’élection présidentielle d’octobre.

APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*