vendredi , 22 février 2019

Telliano n’est pas « inquiet »

Le président du Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée (RDIG) se dit serein en dépit du morcellement des villes de Kissidougou et Guéckédou, son fief et sa région d’origine, entre plusieurs partis politiques dirigés par des natifs du terroir.

La bataille électorale s’annonce rude au pays Kissi. Les votes étant d’abord communautaires en Guinée, lors des prochaines consultations – présidentielle et communautaire- les villes de Kissidougou et Guéckédou auront un penchant pour plusieurs formations politiques. L’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement de George Gandhi Faraget Tounkara, le Mouvement des Patriotes pour le Développement de Paul Moussa Diawra, le Bloc libéral de Faya Millimouno, le Parti du Peuple de Guinée de Charles Pascal Tolno, le RPG avec Claude Kori Kondiano qui mettra les bouchées-doubles pour la victoire du président Alpha Condé, et naturellement le RDIG de Telliano.

Ce dernier se dit « serein » et « imperturbable » en dépit de la floraison des mouvements de soutien au Chef de l’Etat et bien d’autres partis qui se positionnent désormais comme des trouble-fête.

Comme il le souligne dans un entretien accordé  à l’Agence Guinéenne de Presse, la création des mouvements de soutien en Région forestière à la veille des élections ne l’effraie pas. « Ça ne me surprend pas, parce que c’est des opportunistes, des chercheurs de primes. C’est des gens qui cherchent à conserver leurs postes de responsabilité et qui sont prêts à sacrifier leurs parents et leur communauté pour des fins inutiles », glose-t-il.

Pour l’opposant, ses adversaires politiques directs à Guéckédou et à Kissidougou sont bien connus de leurs parents restés au village. « J’aimerais qu’ils regardent un peu sur leur passé. Parce qu’il faut être crédible dans ton village pour pouvoir convaincre les citoyens », estime l’ancien ministre de l’Agriculture de Condé.

Jean-Marc Telliano tacle ses concurrents en citant en exemple les élections législatives dernières qui lui ont permis, selon ses termes, d’engranger 63% des voix dans les deux villes.

 

Kaloumpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*