dimanche , 21 juillet 2019

Dalein sur la ligne de défense de Dadis

Le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo n’est pas resté indifférent à l’annonce de l’inculpation de Moussa Dadis Camara dans le dossier du 28 septembre 2009.

 

Sur RFI jeudi matin, l’ancien Premier ministre qui fut tabassé au stade du 28 septembre et qui croit avoir perdu le plus grand nombre de militants dans la répression a toutefois trouvé très curieux la succession des évènements ayant abouti à l’inculpation de l’ancien officier.

 

Tout en s’interrogeant sur l’indépendance des juges guinéens actuellement à Ouaga, il a toutefois tenu à préciser qu’il est pour la lutte contre l’impunité. « J’ai toujours lutté contre l’impunité mais je suis contre l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Et c’est ce qui arrive malheureusement depuis que Dadis a décidé de s’engager en politique, il a décidé de nouer une alliance avec l‘UFDG. Les choses se sont accélérées curieusement et la mission des juges qui est partie à Ouagadougou a été envoyée par les autorités du pays pour inculper Dadis. (…)Pourquoi deux semaines avant son retour, on envoie des juges pour l’inculper sur place ? ».

 

On rappelle que les partis de Cellou Dalein Diallo et Moussa Dadis Camara sont en discussion pour une alliance politique en vue de la présidentielle d’octobre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*