mercredi , 23 janvier 2019

Ces révélations de Tibou Kamara qui pourraient faire mal à l’UFR : « à plat ventre, Sidya a présenté ses excuses au général Sékouba Konaté »

Entre l’ancien ministre secrétaire général de la Présidence sous la transition et le leader de l’Ufr, c’est la fin d’une longue idylle. Tibou Kamara a décidé de « déclassifier » les archives de la présidentielle de 2010 qui suscitent assez de commentaires en Guinée.

 

Sidya a-t-il demandé les faveurs de l’ancien président de la transition pour passer en force au second tour ? Oui, répond Tibou sur une radio de la place. A l’en croire, « Sidya Touré a voulu être président de la République mais sans remporter les élections, sans avoir des électeurs en 2010. » Extraits croustillants…

« À plat ventre, Sidya a présenté ses excuses au général Sékouba Konaté »

« Je n’ai pas l’habitude d’avoir ma langue dans ma poche, j’en dirai quelques mots. Mais je voudrais juste dire à M. Sidya Touré et à ceux qui se réclament de lui que je suis un témoin et un acteur de l’histoire politique récente de notre pays. (…)

Lorsqu’il s’agit de m’insulter, il faut faire un peu attention parce qu’on risque parfois d’être sur un terrain de polémiques qui ne fera pas l’affaire de beaucoup d’entre eux. Sidya Touré a voulu être président de la République mais sans remporter les élections, sans avoir des électeurs en 2010. Le général Sékouba Konaté en est un témoin. Si on l’oblige à s’exprimer sur ses relations avec Sidya pendant la transition, M. Sidya Touré serait bien embarrassé et pourrait même arrêter la campagne dès maintenant. Je voudrais juste qu’il se rappelle de la conversation qu’il a eue avec Ben Sékou Sylla (défunt président de la CENI). Il faut qu’il se rappelle de ce fameux soir du premier tour de la présidentielle lorsque Ben Sékou est venu nous parler des résultats sortis des urnes que certains voulaient modifier pour favoriser M. Sidya Touré d’où le fantasme de sa qualification pour le deuxième tour. Au lendemain des injures de ses militants contre le général Konaté, je voudrais qu’il se rappelle aussi de la posture qu’il avait adoptée devant les imams et moi-même. Ce jour-là, à plat ventre, il a présenté ses excuses au général Sékouba Konaté. Ce n’est pas parce que je ne me marie pas chaque saison et que je ne change pas de femme chaque fois que je ne suis pas un homme ou que je ne suis pas virile ».

Tibou Kamara ressemble-t-il à un farba ?

« Pour ceux qui veulent toujours me faire un procès de noblesse, je ne veux pas souvent parler de mon origine, de mon identité, parce que je ne suis pas confronté à une crise de reconnaissance, je sais exactement d’où je viens. Pour moi, ce n’est pas l’origine qui détermine la place de quelqu’un dans la société. Je dirais à tous ceux qui doutent de mes origines, c’est vrai que nous sommes des contemporains mais il y a des témoins de notre histoire. Que Sidya Touré et ceux qui le soutiennent aillent à Dinguiraye demander aux historiens des grandes familles qui je suis réellement au lieu de nourrir une légende qui semble correspondre à leurs fantasmes. Aussi bien du côté de ma mère que de père, je suis issu d’une famille de chefferie traditionnelle. Je ne ressemble pas à un farba, bien au contraire je suis issu d’une très grande famille ».

« M. Sidya Touré a une licence, qui ne suffit pas pour être savant »

« Ceux qui disent que Tibou Kamara n’a jamais eu le Bac, puisque Sidya Touré est le plus ivoirien des guinéens et qu’il se vante souvent d’avoir des relations privilégiés en Côte d’Ivoire, qu’il les mette à contribution pour aller au lycée de Bingerville où les archives existent encore de mon passage pour demander quel genre d’élève j’étais et en quelle année j’ai obtenu mon Bac et dans quelles conditions. C’est un débat mesquin. Ce n’est pas parce que M. Sidya Touré a une licence, qu’il va se prendre pour un savant. Une licence ne suffit pas pour être savant. Les grands qui étaient des érudits et compétents dans tous les disciplines de la connaissance humaine disaient tout ce que je sais, je ne sais rien. Mais Sidya Touré, lui il sait tout et est meilleur à tout le monde ».

« Je ne suis pas né à Kolon en Guinée et à Dimbokro en Côte d’Ivoire »

« Moi, je suis Tibou Kamara, je suis né à Dinguiraye. Je ne suis pas né à Kolon en Guinée et à Dimbokro en Côte d’Ivoire. Je n’ai pas non plus fait ma carrière ailleurs pour vouloir être président en Guinée. Il faut que les gens soient modestes parce que je rendrais coup par coup. Sidya Touré et ceux qui le soutiennent doivent savoir que je n’ai peur de rien, ni de personne. Je suis prêt à faire le débat avec n’importe qui le souhaite. En ce qui me concerne, les injures de Sidya, c’est un peu comme l’eau qui coule sur les plumes d’un canard et qui ne touche pas son dos.

« C’est tout à fait normal que chaque parti se présente avec son programme de société et que chacun des candidats se présente comme le meilleur de tous. Si Cellou ou Sidya avait crée son parti pour que l’autre soit président, on l’aurait compris. Mais chacun a crée son parti avec ses idées, son projet et avec l’ambition d’être celui qui est mieux placé pour diriger notre pays’’.

’En 2010, l’UFR était un parti dont le leader avait un électorat bien précis et qui semblait écouter et respecter ses consignes. Mais au finish, le soutien de Sidya n’a pas apporté grand-chose à Cellou dans le cadre de l’alliance qu’il a conclut avec lui. Depuis cette date, il y a eu une recomposition du paysage politique’’

Les alliances politiques ont-elles valeur en Guinée ?

« Partout en Guinée, l’électeur peut voter à gauche au premier tour, et voter à droite au deuxième tour, selon son intime conviction. On n’est plus dans l’esprit d’orienter les électeurs dans leur choix.

En somme, qu’il y ait alliance ou non, consigne de vote ou pas, les lecteurs voteront avec leur intime conviction. Mieux encore que quelqu’un dise qu’il soutient ou pas un autre [candidat], je ne vois pas en quoi cela peut une source de préoccupation pour le parti’’.

Par MEDIAGUINEE (avec visionguinee)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*