mardi , 21 mai 2019

Dialogue mort-né ?

L’opposition va dépêcher une « délégation restreinte » au dialogue politique dont l’ouverture est prévue demain jeudi 18 juin à Conakry. L’annonce a été faite par le Porte-parole du groupe à l’issue d’une réunion de concertation tenue hier mardi.

 

« Nous allons envoyer trois ou quatre émissaires avec une question préjudicielle », a affirmé Aboubacar Sylla, précisant par  ailleurs que leurs émissaires vont pour exiger « l’annulation du chronogramme inversant l’ordre des élections ».

 

« Si cela est obtenu, le dialogue va continuer. A défaut, nos représentants vont se retirer », a-t-il dit.

 

Les choses paraissent donc claires. L’opposition républicaine se rend à la table de négociations dirigées par le ministre de la Justice et du ministre Secrétaire général à la Présidence de la République avec des préalables qui donnent moins de chance à la réussite de la démarche.

 

A la demande du ministre de la Justice, la Commission électorale nationale indépendante a déjà suspendu ses opérations liées aux élections communales pour une période de 7 jours.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*