vendredi , 22 novembre 2019

Alpha Condé et son Premier ministre en visite d’Etat à Dalaba

Alors que ces deux hautes personnalités guinéennes, poursuivaient leurs tournées de sensibilisation sur le virus Ebola et l’apaisement social, le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et son premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana se sont croisés dimanche, 14 juin 2015, dans la préfecture de Dalaba en Moyenne Guinée, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

A rappeler, que c’est dès après son meeting dans la Commune Urbaine (CU) de Mamou, chef-lieu de la Région Administrative (RA) de Mamou, le même jour, que le président de la République de Guinée a pris son vol privé pour rejoindre son chef du gouvernement à Dalaba, où celui-ci séjournait depuis deux jours, précisément, dans les Communes Rurales (CR), dont Mitti et Ditinn.

Du Stade préfectoral de Dalaba, où son hélicoptère a atterri aux environs de 14 heures et demi TU, Alpha Condé, accompagné du premier ministre et de quelques membres de son gouvernement, ainsi que des autorités préfectorales et communales, s’est rendu à la Mairie de la CU de Dalaba. Là, le chef de l’Etat et sa suite ont eu droit à un bain de foule.

Prenant la parole dans une ambiance de bon enfant, Alpha Condé a, d’abord amené les populations à comprendre les dangers du virus Ebola et l’impact que cette malade a causé sur l’économie guinéenne et autres secteurs de développement. Sur ce, il a demandé à tous, de renforcer les mesures sanitaires afin de vaincre définitivement cette épidémie.

Ensuite, le locataire de Sèkhoutouréya a attaqué d’autres volets liés à l’émancipation de la femme, des jeunes, avant d’ouvrir une parenthèse non seulement sur la stabilité sociale, mais aussi sur le retard qu’a connu la Guinée durant plus 50 ans.

«Le régime précédent est responsable du retard de la Guinée. Mais le président feu Général Lansana Conté n’a rien à voir dans ça, car il a été toujours trompé par les intellectuels qui l’entouraient. Avant de signer un document, il leur demandait toujours si c’est bon pour le pays. Aujourd’hui, beaucoup ne veulent pas le développement de la Guinée, mais ils vont se fatiguer parce que ce pays connaitra forcement le changement. Vous aussi, n’acceptez pas qu’on vienne vous mentir ici…», a indiqué Pr Alpha Condé, avant de reprendre son vol pour Conakry.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*