dimanche , 16 juin 2019

Dadis : une candidature pour mettre fin à « l’instrumentalisation »

Moussa Dadis Camara dit s’être porté candidat à l’élection présidentielle pour mettre fin à l’instrumentalisation de son nom autour de l’affaire du 28 septembre 2009.

 

Dans une interview accordée à RFI, Dadis Camara exprime le souhait de ne voir le président Alpha Condé s’opposer à sa rentrée en Guinée. Un retour qui devrait avoir lieu entre le 20 et le 25 juin. « Il (Alpha Condé) a dit qu’il est le Mandela de la Guinée. Et s’il est le Mandela de la Guinée il ne va pas s’opposer », dit-il en substance.

 

Il soutient de l’entretien l’impossibilité de toute négociation avec lui sur l’électorat de la Guinée forestière.

 

Kaloumpresse

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*