jeudi , 26 novembre 2020

Lutte contre le Palu/VIH en Guinée : l’ONUSIDA plaide pour une bonne gouvernance dans la gestion de 155 millions USD

Le Directeur Régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, le Dr Mamadou Diallo, a plaidé vendredi à Conakry en faveur d’une bonne gouvernance dans la gestion d’une subvention estimée à 155 millions de dollars US allouée par le Fonds Mondial pour la lutte contre du paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA.

Le Dr Mamadou Diallo a interpellé les autorités guinéennes au terme d’une visite de travail dans le pays. Au cours de sa visite, il a eu une série d’entretiens avec le Président de l’Assemblé national Claude Kory Kondiano, la Première Dame Hadja Djènè Condé, des membres du gouvernement et le Comité national de lutte contre le sida (CNLS).

 

Il s’est dit satisfait des progrès enregistrés dans la lutte contre le Sida mais aussi l’éradication progressive de l’épidémie d’Ebola. Toutefois, il a rappelé qu’une subvention de 155 millions de dollars US du Fonds Mondial sera allouée à la Guinée sur les trois prochaines années. Ce fonds sera destiné au financement de la lutte contre le paludisme, la tuberculose et du VIH/Sida.

 

Le diplomate onusien de la Guinée a insisté sur la nécessité pour le gouvernement guinéen et le CNLS de renforcer les relations de la Guinée avec le Fonds Mondial, à travers l’instauration d’une bonne gouvernance dans la gestion de cette manne financière. Par ailleurs, il a souligné « la nécessité d’accorder une attention plus soutenue au volet social dans le plan de relèvement post-Ebola ». Enfin, il a plaidé pour que les acteurs du développement social soient entendus lors des discussions pour la finalisation du plan de relèvement post Ebola, afin dit-il, d’influencer les choix en faveur de la protection sociale des groupe vulnérables, notamment les orphelins, les veuves et les personnes guéries d’Ebola. Pour lui, les discussions doivent porter sur les préoccupations de la société civile, les organisations internationales , les femmes et les jeunes  leaders communautaire. Ceci, pour permettre que le plan de relance post-Ebola soit axé sur la relance économique, le renforcement des systèmes de santé et d’éducations.

Il convient de rappeler que l’enveloppe qui vient d’être octroyée à la Guinée fait suite à une requête soumise par le gouvernement au Fonds Mondial. Elle est obtenue grâce à l’appui de l’ONUSIDA et d’autres partenaires impliqués dans la lutte contre le paludisme, la tuberculose et VIH/Sida.

Sériane Théa

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*