dimanche , 8 décembre 2019

Ebola: plus de 50 personnes interpelées à Kamsar

La sous-préfecture de Kamsar, précisément la Cité minière, dans la préfecture de Boké, vie dans une ambiance électrique entre des jeunes manifestants contre les agents de la Croix-Rouge et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), rapporte l’AGP.

Les émeutes ont commencé au secteur Toumou, district de Kasongony en haute banlieue de Kamsar, lorsque des jeunes de ce secteur ont résisté face à une équipe d’agents de la Croix-Rouge, venue pour prendre un de leur malade.

Ce dernier souffrirait d’une plaie, selon ses amis. Les jeunes se sont alors opposés à son évacuation vers un Centre de Traitement Ebola (CTE). C’est ainsi que manifestant ont barricadé la route principale reliant Kasongony à la Cité, à l’aide de troncs d’arbre, de blocs de pierre, de bancs et brulé des pneus, avant de se diriger, le soir, vers le centre-ville, où ils se sont affrontés avec des gendarmes qui n’ont pas pu les boquer dans leur marche.

Devenus nombreux avec des slogans hostiles aux autorités et à la Croix-Rouge, les jeunes manifestants se sont attaqués au Bloc administratif de la Mairie de Kamsar, où ils ont cassé les vitres à coup de pierres et de bois. Les renforts venus de Boké, ont été bloqués par d’autres groupes de manifestants au niveau du quartier Filima et à Madina Boronboff.

Joint au téléphone par la Rédaction de l’AGP, le maire de la Commune Rurale (CR) de Kamsar, El hadj Tidiany Sylla a affirmé : ‘’La situation a été maitrisée grâce à l’intervention des contingents d’hommes en uniforme venus de Boké et Conakry. Les autorités régionales et préfectorales, avec à leur tête le gouverneur de Région et le préfet, sont arrivées à 23h, vendredi à Kamsar. Pas de concertation pour un dénouement de la crise, mais c’est un ratissage qui est engagé. Plus de 50 personnes sont arrêtées d’abord’’.

Kamsar, base de la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), est actuellement l’un des derniers bastions d’Ebola en Guinée.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*