lundi , 18 novembre 2019

Dadis : « J’accepte »

C’est dans un hôtel de Ouagadougou que le capitaine Moussa Dadis Camara, au cours d’une conférence de presse, a lâché la phrase. « Je mesure toute la signification de cette marque de confiance que j’accepte volontiers ».

 

Il prononçait cette phrase suite à l’intervention de Maxime Manimou, chargé de Communication du Parti des Forces Patriotiques pour la Démocratie et le Développement (FPDD).

 

A la tête d’une délégation qui séjourne depuis quelques jours à Ouagadougou, Maxime Manimou venait d’annoncer les raisons qui poussent cette formation politique à choisir Moussa Dadis Camara. Un choix qui se justifie selon lui par « la probité morale, l’intégrité, le patriotisme, la sincérité et l’équité dans la gestion des affaires de l’Etat » dont aurait fait preuve Dadis pendant son passage à la tête de la Guinée.

 

« Son pragmatisme dans la prise de décisions sur les questions brûlantes de la nation et sa qualité de rassembleur de tous les Guinéens autour de l’idéal d’une Guinée prospère » sont autant de qualité, a-t-il affirmé.

C’est alors que le capitaine Dadis a pris la parole pour annoncer qu’il vient en politique pour mettre fin à la souffrance de ses compatriotes. « Les souffrances n’ont que trop duré », a-t-il dit.

 

Et d’ajouter qu’il ne vient pas pour créer la différence  entre les guinéens : « Un bon leader politique n’a pas d’ethnie ni de religion. Il est de toutes les confessions religieuses et de toutes les communautés de notre chère Guinée. Les portes du FPDD restent grandement ouvertes à toutes les communautés et religions qui sont les bienvenues pour faire de notre parti un véritable parti national ».

S’agissant de la date de son retour au pays, selon Dadis, il le fera savoir le moment venu.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*