mardi , 18 décembre 2018
Flash info

Guinée : une femme annonce sa candidature à la présidentielle d’octobre

Le Parti guinéen pour le progrès et le développement (PGPD) a annoncé jeudi la candidature de sa présidente Bintou Touré à la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 11 octobre.

 

Première candidature féminine déclarée, Bitou Touré est à la tête du PGPD depuis 2011. Cette formation politique se veut pour objectif de regrouper des femmes et des hommes soucieux de servir la Guinée. Elle dit s’adresser à tous les guinéens sans exclusive.

 

Un programme de société de 8 axes

 

« Je serais candidate à la prochaine élection présidentielle », a affirmé Touré au cours d’une conférence de presse tenue jeudi à Conakry.

 

Avec le slogan « Oser », elle compte défendre pendant la campagne présidentielle un programme électoral axé sur huit points. « Une nation guinéenne démocratique, une justice impartiale et une sécurité pour tous, une administration au service de la population et le développent ».

 

Par ailleurs, elle indique que l’éducation, la santé et le logement pour tous et la création des conditions permettant un développent économique harmonieux ainsi que le soutien aux femmes, aux enfants et aux jeunes, sont des arguments qu’elle va avancer. Enfin, la candidate du PGPD assure que la coopération gagnant-gagnant dans un environnement des affaires très stable sera aussi un objectif primordial.

 

« Régime ethnocentrique »

 

Pour ce qui est de sa position, Bintou Touré dit ne pas être de la Mouvance présidentielle ni de l’opposition. D’ailleurs, elle se déclare « déçue » de ces deux bords politiques les plus majoritaires du pays. Elle accuse le régime d’Alpha Condé d’accentuer l’ethnocentrisme.

 

Dame Bintou occupe dans l’administration guinéenne le poste de Conseillère juridique au ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes dirigé par le ministre Moustapha Naïté. En accusant le pouvoir d’exacerber les tensions ethniques, elle se dit prête à assumer les conséquences de son engagement politique.

 

Elle est catégorique. La Guinée a besoin d’un « renouveau fondé sur un système politique respectant les principes démocratiques? les libertés et droits fondamentaux des citoyens et le respect du bien public par la lutte systématique contre la corruption.

 

D’après le leader du Parti guinéen pour le progrès et le développement sa formation politique est « la force qui conduira au changement proprement dit » en Guinée. Même si elle se dit handicapée par le manque de moyens financiers pouvant lui permettre d’asseoir la notoriété de son parti. Elle n’écarte pas d’être au second tour du scrutin présidentiel avec le président sortant Alpha Condé, si elle a les moyens nécessaires.


Tirs en rafale sur la Commission électorale

Pour Bintou Touré le vivre ensemble est menacé en Guinée. Cela par la faute en partie de la Commission électorale nationale indépendante et de son président qui se « fait sourd-muet » alors que « le pays est en train de bruler sous ses faits et agissements ». A son entendement, la CENI pouvait organiser les élections communales et communautaires depuis longtemps.

 

Sériane Théa

+224 622 85 68 59


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*