mardi , 23 juillet 2019
Flash info

Réticence à Ebola : un président de district tabassé à Dubréka

Une semaine après l’attaque d’une équipe d’enterrement à Boffa, les habitants d’un petit village de Dubréka, environ 50 km de Conakry, viennent de se faire remarquer dans le cadre de la résistance opposée aux groupes d’intervention anti-ébola.

 

A Sitou, un petit village de Dubréka, on ne veut pas entendre parler d’Ebola. Les citoyens peuvent recourir à tous les moyens possibles pour éloigner tous ceux qui parleraient de cette maladie auprès d’eux. Le président du district vient de faire la triste expérience.

 

L’infortuné président de district, bien que connu dans la contrée, a été bastonné par les siens. L’équipe de surveillance qui l’accompagnait dans le cadre d’une campagne sensibilisation et de prévention contre Ebola a aussi été objet d’agression à coups de jets de pierre et  de bâton. On les suspectait de vouloir contaminer le coin. Ils s’en sont tirés avec des blessures.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*