dimanche , 21 avril 2019
Flash info

Eau potable: la station de pompage de Sonfonia en danger

Le ministre de l’énergie et de l’hydraulique était sur le site du lac de Sonfonia le mercredi dernier en compagnie de ses homologues de l’aménagement des villes et celui de l’environnement.

Objectif, mener en concert une réflexion sur les mesures et actions à engager pour la délimitation, la protection et la préservation de l’environnement et de l’écosystème autour du lac de Sonfonia.

Le hic, le site aurait été octroyé à la société Belle-Zone pour la construction d’une Blue-Zone à quelques microns. Un vaste chantier qui selon les spécialistes pourrait précipiter le déclin du lac.

Il convient de préciser que ce réservoir naturel d’eau qui est la station de pompage de la SEEG fournit un volume de 10 mille mètres cube d’eau par jour au réseau de distribution de la société d’exploitation des eaux de Guinée (SEEG).

En compagnie de ses collègues du gouvernement, Cheick Taliby Sylla a expliqué l’importance et la place qu’occupe ce lac dans le réseau de la SEEG. Sans langue de bois, il a déclaré que le lac de Sonfonia n’est pas que important mais vital pour la continuité de la desserte régulière de l’eau potable à la population de Conakry en général et celle de Ratoma en particulier.

Dans sa programmation, la SEEG envisage l’agrandissement du lac afin d’augmenter sa capacité de production d’eau potable jusqu’à 30 000 mètres cubes par jour. En plus, la SEEG dans le souci de fournir une eau de qualité à la population ne ménage aucun effort pour le maintien de l’écosystème mais aussi pour la préservation de l’environnement.

Mais à ce jour, les abords du site sont totalement envahis par les habitations dont les canaux d’évacuation des déchets, eaux usées et eaux de toilettes sont orientés directement vers le lac. Du coup, et malgré, toute la technologie employée aujourd’hui, il sera difficile de protéger le lac. Pire, avec la future présence d’une Bluezone, le lac ne pourra non seulement être aggrandi mais iras tout droit vers sa disparition. Un fait qui sans nul doute portera un préjudice majeur à la population de la commune de Ratoma frappée de plein fouet déjà par la pénurie d’eau potable.

A ce jour, le projet de Blue-zone n’a pas été lancé mais au niveau du département de l’énergie et de l’hydraulique l’inquiétude plane. Selon le conseiller chargé des questions de l’eau au ministère de l’énergie Elhadj Ismael Dia, la construction de la Blue-Zone sur une partie du lac à l’image de celle qui existe déjà à Kaloum est incompatible et préjudiciable à la fourniture d’eau potable aux populations, à l’équilibre environnemental et au maintien de l’écosystème.

« Si la Blue-zone est construite, il ne sera plus question d’agrandissement du lac et les conséquences sont connues. Il ya une possibilité belle et bien de trouver un autre espace pour la construction de la Blue-Zone », a-t-il déclaré.

Pour l’heure, une commission interministérielle a été mise en place pour faire l’état des lieux et de dégager des approches de solution. Et sur la base de leur rapport que le gouvernement décidera de l’avenir du lac de Sonfonia.

Source : Cellule de communication du Ministère de l’Energie et de l’hydraulique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*