mercredi , 18 septembre 2019

Grippe aviaire au Burkina : la Guinée suspend l’importation de produits avicoles

Le gouvernement guinéen vient de prendre des mesures visant à prévenir tout cas de grippe aviaire sur son territoire. Kaloumpresse.com vous livre la décision du ministre de l’Elevage et des productions animales.

 

Déclaration de Monsieur le Ministre de l’Elevage et des Productions Animales suite à l’éclatement d’un foyer de grippe aviaire à virus H5N1 au Burkina Faso

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes ;

Au courant de ce mois d’avril 2015, des foyers de grippe aviaire à virus H5N1 ont été notifiés au Burkina Faso. Compte tenu de l’importance des échanges commerciaux sur la volaille et ses produits en Afrique de l’ouest, le risque d’introduction de cette maladie dans notre pays demeure, bien que ne partageant pas de frontières terrestres avec le Burkina Faso. C’est pourquoi le ministère de l’Elevage et des Productions Animales a pris les mesures de préventions suivantes pour préserver nos élevages avicoles et protéger la santé de nos compatriotes contre cette maladie qui peut se transmettre à l’homme ; ce sont entre autres :

La suspension jusqu’à nouvel ordre de l’importation et du transit de produits avicoles (œufs, volailles) et du matériel d’élevage recyclés (abreuvoirs, mangeoires, batteries) en provenance du Burkina Faso ;
La réactivation du réseau de surveillance épidémiologique, par un renforcement du contrôle aux frontières et au niveau des sites d’accueil des oiseaux des oiseaux migrateurs ;
Le renforcement de l’inspection vétérinaire aux frontières et au niveau des marchés ;
Le renforcement des échanges d’information avec l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), le Bureau Interafricain des Ressources Animales de l’Union Africaine (UA-BIRA) ainsi que les pays voisins sur l’évolution de la situation épidémiologique de la maladie.

Le ministère de l’élevage et des productions animales, tout en demandant aux aviculteurs guinéens de ne pas céder à la panique, tient à les rassurer que le Gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires pour protéger leurs élevages. Toutefois, il les invite à la vigilance et au renforcement de la collaboration avec services vétérinaires, pour une détection précoce de tout cas suspect.

Je ne saurais terminer cette déclaration, sans exprimer la gratitude des éleveurs et opérateurs du secteur de l’élevage à l’endroit du gouvernement et du chef de l’Etat, le Pr. Alpha CONDE, pour tous les efforts qu’ils ne cessent de consentir en faveur du secteur de l’Elevage.

Je vous remercie

Thierno Ousmane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*