mercredi , 17 octobre 2018

Conakry: guerre des chiffres

La marche initiée par l’opposition est émaillée de violences dans certains quartiers de la banlieue de Conakry où des blessés parfois par balles réelles sont enregistrés.

 

Selon l’opposition Mamadou Mouctar Diallo, président du parti Nouvelles Forces Démicratiques, il y a bien plusieurs blessés par balles.  »Je le confirme », a-t-il confié à Kaloumpresse.com.

 

D’après l’opposant, il y a au moins quatre blessés par balles pour l’instant et certains d’entre eux sont entre « la vie et la mort ».

 

Selon le gouvernement guinéen à travers sa cellule de communication 3 blessés supposés par arme à feu ont été enregistré à Hamdallaye. Deux autres ont aussi été notés dans la commune de Ratoma, selon toujours le gouvernement.

 

« La Gendarmerie a essuyé des tirs au calibre 12 au niveau du quartier Hamdallaye Pharmacie », selon le communiqué gouvernemental. « L’origine des tirs n’a pas été identifiée pour l’instant.

 

Selon le parti UFR de Sidya Touré au moins 17 militants de l’opposition ont été blessés et le siège du parti a essuyé des tirs de gaz lacrymogène à 9h ce matin.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*