samedi , 14 décembre 2019

L’opposition maintient sa marche du lundi 13 avril à Conakry

L’opposition Républicaine a réitéré mercredi sa volonté d’organiser une marche dans la capitale guinéenne pour protester contre le chronogramme de la Commission électorale nationale indépendante qui prévoit la tenue du scrutin présidentiel le 11 octobre et les communales pour le premier trimestre 2016.

 

« Nous allons tenir une marche le lundi 13 avril dans toutes les cinq communes de Conakry », a affirmé Aboubacar Sylla, Porte-parole du groupe, au cours d’une conférence de presse.

L’opposition fustige un blocage politique total orchestré par le pouvoir en place. Une situation qui, selon elle, entraine aujourd’hui le boycott de l’Assemblée nationale  par 45% des effectifs, donc 49 députés.

« Nous avons tout fait pour que le dialogue s’ouvre, mais nous sommes aujourd’hui dans une situation où le pouvoir joue de manière dilatoire pour retarder le dialogue qui aurait permis d’être plus près de la CENI et empêcher cette main mise totale sur le processus électoral », a ajouté Sylla.

Selon l’opposition guinéenne, la paix et la cohésion sociale sont menacées. Son Porte-parole Aboubacar Sylla indique qu’ils sont « déterminés à arrêter l’évolution du processus électoral ».

« Nous ne reconnaissons plus la CENI comme organe en charge de l’organisation des élections en Guinée et nous appelons les populations à une désobéissance vis-à-vis des institutions illégales », a-t-il dit en faisant allusion aux délégations spéciales installées dans certaines communes.

Par Elie Ougna
+224 622 85 68 59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*